Ottignies-Louvain-la-Neuve 1340

Etudiant, Valentin Claes se détend en forgeant des couteaux

Valentin en a eu marre de la théorie de ses études, et voulait un peu de pratique à côté des cours. Il a donc décidé avec un ami d'apprendre à forger ses propres couteaux pour se détendre à côté des cours.

A 22 ans, Valentin habite Forest et étudie l'agronomie et l'ingénierie biologique à Gembloux en Bac 3, avec quelques cours de Master 1. Mais il y a deux ans, il en a marre de passer son temps à étudier ses cours et avait besoin d'action. Il commence alors à discuter d'un projet avec son ami Yorick. "On avait tous les deux la même idée derrière la tête, explique notre étudiant. On en a alors discuté et on s'est lancé dans ce projet un peu fou. On voulait faire quelque chose de manuel à côté des syllabus à étudier."

Après avoir discuté de leurs envies, les deux amis s'informent pour apprendre à forger des couteaux. "Cela fait deux ans qu'on regarde des vidéos, qu'on achète des livres et qu'on installe et teste nos premières forges. Maintenant, depuis un an, les enclumes sont achetées, tout est mis en place et on sort des couteaux qui tiennent vraiment la route !"

Des couteaux qui rencontrent déjà un certain succès

Cela fait donc maintenant un an que Valentin forge à Ottignies ou Charleroi. Les couteaux que l'étudiant gembloutois a créés remportent un franc succès auprès de ses proches et amis, mais aussi à des connaissances qui souhaitent faire des cadeaux à leurs propres proches. Mais ce n'est pas tout. "Nous avons trouvé des clients en Belgique, mais aussi en Bretagne. Nous sommes tombés sur un magasin qui était prêt à revendre nos couteaux sur place."

Ses couteaux commencent même à avoir un succès international ! "Même en Laponie, nous avons des clients, explique le Forestois. En fait, je suis parti en vacances là-bas. L'homme qui m'a accueilli m'a demandé de fabriquer des couteaux style finlandais (des puukko) avec des matériaux locaux, qu'il revendrait sur place. Ce serait donc une sorte de point de vente."

Aujourd'hui, les amis se sont donc associés autour de la même passion : la forge et la coutellerie. Après ses études, Valentin continuera cette activité, que ce soit pour son plaisir ou en activité complémentaire. Une passion qu'il ne compte donc pas lâcher de si tôt !

En attendant, vous pouvez découvrir toutes leurs créations sur leur page Facebook (Yesügei Forge).

Charlélie Van Driessche

 

Si comme Valentin, vous avez du talent, une passion, une idée innovante, partagez votre talent en remplissant le formulaire ci-dessous.

Pour découvrir d'autres personnalités, rendez-vous dans notre dossier "Partage ton talent".