Soignies 7060

" Objectif Terre " : la culture au service de l'environnement à Soignies et à Braine-le-Comte

Les centres culturels sonégiens et brainois se sont associés pour construire une programmation culturelle centrée sur l’environnement et en collaboration avec des acteurs locaux

" Objectif Terre ", c’est d’abord la rencontre de deux centres culturels – celui de Soignies et de Braine-le-Comte – avec une quinzaine d’associations locales et d’initiatives citoyennes autour d’un projet commun. "Nous voulions partir des activités existantes tout en les élargissant et en les développant, mais aussi créer de nouveaux projets communs, de nouvelles synergies entre ces différents acteurs. Nous avions l’impression que ces acteurs locaux étaient chacun dans leur coin. Ce projet vise donc à rassembler. "explique Catherine Duez, coordinatrice du projet et animatrice culturelle au centre culturel de Braine-le-Comte.

Les deux centres culturels se sont penchés au départ sur les préoccupations et les interrogations des citoyens via des consultations comme tout centre culturel de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Une ligne directrice s’est ensuite dégagée : la volonté pour les citoyens de se réapproprier l’espace et le temps. " On retrouve la volonté chez les citoyens d’investir concrètement leur territoire et d’y laisser leur empreinte. "

Ce fil rouge fait naturellement écho aux considérations environnementales au cœur de la société belge : intérêt pour le zéro déchet, promotion des produits locaux, marches des jeunes pour le climat, appel à la déconsommation…

La Terre au centre des préoccupations culturelles

L’idée est bien de proposer – sur la durée de 5 ans du contrat-programme des deux centres culturels - des activités culturelles (cinéma, théâtre, conférences, ateliers…) sur ce même intérêt commun : la Terre. " Aussi bien celle que l’on blesse, celle que l’on épuise que celle qui nous ressource, celle qui nous nourrit… ".

Si des premières rencontres ont déjà eu lieu, ces cinq années sont tout particulièrement inaugurées ce mercredi 11 mars avec la pièce " l’Herbe de l’oubli " (salle Baudouin IV à Braine-le-Comte). Ce spectacle aborde la question du nucléaire à travers l’épisode de Tchernobyl : la pièce invoque poétiquement le devoir de mémoire avec les témoignages, les angoisses, les souvenirs de ceux et celles qui ont été les victimes de cette catastrophe nucléaire.

D’autres projets sont à venir. " La programmation se construit progressivement avec les différents acteurs. ". Vous pouvez ainsi retrouver le mercredi 22 avril, la projection du film " Au Nom de la Terre " (2019) sur les conditions de vie difficiles d’un agriculteur – interprété par Guillaume Canet - et l’évolution du monde agricole. En juin, une conférence gesticulée est prévue. " Puis à long terme, pourquoi ne pas envisager une journée où tout le monde sort son vélo… "

Les centres culturels viennent en aide également aux différentes associations dans leur programmation, dans la création de nouveaux projets et dans l’aide logistique. " Nous cherchons à donner une dimension culturelle à d’autres événements. Par exemple en organisant des petits concerts dans des fermes où sont présentés les produits locaux et où est favorisé le circuit court. Pendant cinq ans, nous allons faire des activités tous ensemble. " conclut Catherine Duez.

Toutes les informations se retrouvent sur le site internet du centre culturel de Soignies et de Braine-le-Comte.

Maxime Maillet