Ellezelles 7890

Maillots solidaires en virtuel : "un gros engouement et des scores incroyables"

Reportée de nombreuses fois en 2020 suite au Coronavirus, la vente des Maillots solidaires s'est clôturée ce mardi. Et les résultats vont au-delà des attentes.

Maillot Solidaires, c'est un projet lancé par le collège St-Benoît St-Servais de Liège. Le collège organise une grande vente aux enchères de maillots ou tout autre objet dédicacés par des sportifs de renom.

Créé en 2000 et présent quasi tous les quatre ans depuis 2009, Maillots solidaires a dû se réinventer suite au Coronavirus. “A la base, on voulait faire la vente en public en 2020, mais avec le Covid-19, ça a été reporté quelques fois. Et comme on n’a pas pu trouver de solution pour faire venir les gens, on a décidé de faire la vente en ligne", nous explique Philippe Counson, l’un des organisateurs.

L'événement a donc été repensé et c'est via Internet que tout s'est déroulé dans deux points de vente. "Nous avons donc décidé d’organiser cette vente aux enchères en ligne, dès le 2 avril et pendant une dizaine de jours, sur ebay et matchwornshirt, un site spécialisé dans la vente d'objets mais qui travaille avec les clubs pro principalement."

Des ventes et un bénéfice record

Avec plus de 275 pièces (issues de 32 sports et 26 pays différents) aux enchères, mettre tous sur les points de vente n'a pas été de tout repos. 44 pièces ont pu être mises en vente sur matchwornshirt et 200 sur Ebay. Si tout cela a été compliqué à mettre en place, le succès par contre a été au rendez-vous. La pièce la plus chère, le maillot des Diables Rouges signé par toute l’équipe est parti à 1000 euros

"Les enchères ont duré 10 jours et il y a eu un gros engouement avec des scores incroyables. On a pu toucher un public international. Des pièces sont parties en Colombie, en Chine et en Corée notamment. Au total, en retirant les frais que les sites vont prendre, on est largement au-dessus de 20 000 euros récoltés" rajoute Philippe. 

S'il reste encore une quarantaine de pièces qui vont être remise en vente, le montant reçu va bien au-delà des espérances des organisateurs et explose le record de la précédente édition qui était de 9000 euros.

Tous les bénéfices seront intégralement reversés à Iles de Paix et à FS Agoè, une association au Togo qui réinsère des jeunes via le foot et l’école.

Pas d'édition en 2022 mais certainement plus tard

Si cette édition était un fameux pari, on peut donc dire que c'est une réussite. Une réussite qui pose naturellement question lors de la prochaine édition qui devrait avoir lieu non pas en 2022 mais dans deux ou trois ans. 

"Oui, car organiser la vente, ça demande pas mal de travail supplémentaire. Mais les bénévoles, professeurs, anciens élèves et personnes extérieures, travaillent d’arrache-pied, sans compter. C'est pour cela qu'on ne fait pas ça tous les ans.

Une édition qui devrait revenir à ses fondements, mais avec sans doute quelques changements au vu du succès rencontré par la vente en ligne comme le conclu Philippe. "Si au départ, il y avait des gros regrets de ne pas le faire en public, on est quand même satisfait. Et si on regarde au niveau du bénéfice, il n’y a pas photo. Quand on peut toucher des collectionneurs qui ne sont pas dans notre salle, c’est bien. A voir si un système hybride ne pourrait pas convenir. Ça méritera réflexion en tout cas."

Pierre Lambert