Pecq

La commune de Pecq comprend 5 communes : Warcoing, Hérinnes, Esquelmes, Obigies et Pecq. Située dans la province de Hainaut, l’entité est traversée par l’Escaut.

Niché sur la rive gauche de l’Escaut, Warcoing est un village industriel. La sucrerie implantée dans la localité emploie 50% des habitants. Un monument aux morts a été érigé suite aux dégâts de la première guerre mondiale et, après la deuxième guerre mondiale, des noms de victimes civiles et militaires ont été rajoutés.

Principalement rurale, Hérinnes se loge sur la rive droite de l’Escaut. Rectifié en 1956, l’Escaut a laissé plusieurs bouts appelés "le Vieil Escaut". La zone humide de Léaucourt s’étend sur 3 villages. C’est dans cette zone qu’une légende va naître : la légende de la sirène de Léaucourt. Il est dit qu’une sirène soit tombée sous le charme de Léaucourt et ait décidé de rester s’occuper de la faune et de la flore locale.

Le château d’Esquelmes, construit au 17e siècle, fut en partie reconstruit dans son style d’origine en 1950.

Une des plus anciennes églises romanes d’Europe se trouve dans ce village. Dédiée à Saint-Eleuthère, elle fut érigée au 11e siècle et classée en 1934. Une rumeur court selon laquelle un souterrain reliait l’église au château du diable, quartier général des templiers.

Une des curiosités du village d’Obignies est le monument dédié aux victimes des deux guerres. Ayant pris pour modèle le négatif d’une photo placée à l’envers, l’artiste a représenté un soldat portant un fusil à sa gauche.

Le Château du Biez se trouve à Pecq et est une construction de 1660. Devenu un lieu de réception, il garde tout de même un style pittoresque avec ses douves et son parc de 4 hectares.

L. Bolly Barajas