Dour 7370

Le shopping à deux est interdit : Pigeons fait le test ! (vidéo)

Faut-il encore le rappeler : les courses dans les magasins doivent s’effectuer selon un protocole sanitaire bien précis. Le shopping à deux est formellement interdit.

Lors de la réouverture des commerces, cela a posé quelques problèmes, notamment chez Ikea à Hognoul, où des bagarres ont éclaté. Du coup, les autorités l’ont rappelé : la règle doit s’appliquer partout et des contrôles sont organisés pour s’assurer qu’elle est bien respectée. Voilà pour la théorie.

En pratique, le shopping en duo est-il vraiment impossible ?

Avec un collègue, nous avons testé les courses en duo dans plusieurs commerces en commençant par le géant suédois de l’ameublement en kit, IKEA… Là-bas, après les incidents vécus lors de la réouverture, on a pris des mesures très strictes. Distribution d’un ticket à chaque véhicule à l’entrée du parking. Un seul occupant peut utiliser ce ticket pour pénétrer dans le magasin. Sauf que nous, on est venus avec deux voitures différentes. Résultat : chacun son ticket, on a pu entrer dans le magasin à deux sans difficulté. Ensuite, nous avons déambulé dans les allées en duo sans que cela suscite la moindre réaction. Cela dit, pour nuancer, avouons que ce jour-là, le magasin était quasi désert et que la plupart des clients croisés étaient en solo, à l’exception d’un couple rencontré au rayon des ustensiles de cuisine.

Faites juste comme si vous ne vous connaissiez pas, il y a des contrôles .

Ensuite, nous avons mis le cap sur le centre-ville de Liège. Premier magasin, deuxième, troisième… on rentre à deux sans recevoir la moindre remarque. Dans le quatrième, une boutique de vêtements, on nous met en garde : " Faites juste comme si vous ne vous connaissiez pas, il y a des contrôles ", nous dit une vendeuse, mais sans plus… 

En cas de non-respect, on peut recevoir une amende et l’ordre de fermer le magasin .

Un peu plus loin, dans une galerie commerçante, les choses se corsent. A l’entrée d’une bijouterie, on nous prie d’entrer un par un. " J’ai déjà reçu un avertissement, explique la gérante, et vous pourriez aussi recevoir une amende ". Idem dans une boutique de déco voisine. " Désolée, mais à deux, ce n’est pas possible, Monsieur devra rentrer plus tard. Il y des policiers en civil qui contrôlent. En cas de non-respect, je peux recevoir une amende et l’ordre de fermer le magasin ".  

Retrouvez "On n'est pas des pigeons" du lundi au vendredi à 18h30 en direct sur la Une, et en replay sur Auvio.

Christine Lenaerts

Retrouvez l'article original sur RTBF