Merbes-le-Château 6567

Assouplissement des mesures sanitaires : le Ronquières Festival et Scène sur Sambre toujours compromis (Vidéo)

Suite aux annonces d’assouplissements faits par le comité de concertation qui s’est réuni ce mardi, les réactions sont mitigées chez les organisateurs de festivals.

Suite aux annonces d’assouplissements faits par le comité de concertation qui s’est réuni ce mardi, les réactions sont mitigées chez les organisateurs de festivals. Si plusieurs grands événements comme Les Ardentes ou le Dour Festival ont décidé d’annuler leur édition 2021, d’autres, comme le Pukkelpop et Tomorrowland, seront bien au rendez-vous. Dans notre région, le Ronquières Festival et Scène Sur Sambre sont compromis cette année. 

Les premiers assouplissements en vue de l'été devraient arriver dès le 9 juin. Les suivants arriveront dès le 1er juillet : les événements pourront alors se tenir avec un public de 2.000 personnes à l'intérieur et 2.500 à l'extérieur. D'ici le 30 juillet, les jauges passeront à 3.000 et 5.000 personnes, si les conditions sanitaires sont réunies.

Mais pour l’organisateur du Ronquières Festival (prévu les 7 et 8 août) et de Scène Sur Sambre Jean-François Guillin, il reste encore beaucoup de questions sans réponses. Notamment au niveau du « pass corona ».

« Dans les faits, au vu des dernières annonces du comité de concertation, nous pourrions envisager d’organiser un festival Scène sur Sambre pour la fin août, mais il y a le problème du corona pass… Car dans nos festivaliers, nous avons de nombreux jeunes, qui ont souvent en-dessous de 18 ans et qui ne seront certainement pas vaccinés à cette période. Donc il faut envisager des tests rapides. Mais qui va prendre en charge ce surcout ? En Wallonie, nous ne bénéficions pas de fonds de garantie contrairement à la Flandre », précise l’organisateur. 

Tout cela demande encore beaucoup de réflexions de la part des organisateurs de festivals en Wallonie, qui ont interpellé les membres du gouvernement à ce sujet, à plusieurs reprises. 

Retrouvez l'article original sur Télésambre