Châtelet 6200

Un collectif "Parents Boucliers" pour protéger leurs enfants à la boum du Bois de la Cambre

Ce samedi 1er mai, une boum 2 est prévue au Bois de la Cambre à Bruxelles.

Ce samedi 1er mai, une boum 2 est prévue au Bois de la Cambre à Bruxelles. La deuxième édition de ce grand rassemblement s'annonce une nouvelle fois explosive. On se souvient des débordements entre les jeunes et la police lors de la première édition il y a un mois. Et pour jouer le rôle d'interface entre les participants et les forces de l'ordre, un collectif de parents s'est formé. "Parents Boucliers" compte aujourd'hui une centaine de membres, dont des parents de la région de Charleroi, qui seront sur place demain, pour soutenir leurs enfants.

Ces scènes de violence entre les jeunes et la police au bois de la Cambre le 1er avril sont encore dans les mémoires. Et ce samedi 1er mai, une boum 2 est prévue au même endroit. Un événement qui fait toujours autant de polémiques, mais que des parents ont décidé de soutenir. Cela passe notamment par la création d’un collectif « Parents boucliers ». Parmi les initiateurs, des carolos, qui pensent que les décisions du gouvernement sont loin des réalités de la vie des jeunes, qui souffrent de détresse psychologique.

« Parent Boucliers » rassemble une centaine de membres. De nombreux parents du groupe seront présents demain à ce nouveau rassemblement au Bois de la Cambre, qui devrait réunir plusieurs milliers de participants. Des adultes qui soutiennent une manifestation organisée dans l’illégalité, cela peut paraître surprenant… Mais les membres assument.

Le risque de nouveaux débordements est important. Mais pour Laurent (de Montigny-le-Tilleul) qui fait également partie du collectif, c’est également important d’y être.

Les parents joueront en quelque sorte un rôle de tampon entre les jeunes et les autorités, pour une Boum 2, qui s’annonce explosive…

Le collectif a également créé sa page Facebook "Parents Boucliers" :

https://www.facebook.com/groups/225395799365097

Retrouvez l'article original sur Télésambre