Ciney 5590

Des petits commerces, comme la boucherie de Leignon, se mettent à la vente en ligne

La boucherie de Leignon se lance dans la vente en ligne tout en continuant ses activités classiques. Avec le Covid-19, les commandes en ligne ont explosé et le boucher n’a pas voulu rater le coche.

Depuis un mois, la boucherie de Leignon a lancé une plateforme de vente en ligne. Ce système se développe, mais il reste rare chez les bouchers. À Leignon, c'est évidemment le Covid-19 qui a poussé le patron Éric Duterme à prendre cette décision:

La période Covid a été la raison principale pour nous pousser à faire des commandes en ligne. On s'est dit pourquoi pas s'y mettre aussi, d'autant que le numérique ne fait que se développer.

L'ensemble des productions de la boucherie est disponible en ligne. Le client fait son choix et récupère sa commande le lendemain sans devoir faire la file dans le magasin. Il suffit de sonner quand on est devant la boucherie, on paye et on s'en va. Il a fallu un mois de préparation pour mettre la plateforme en ligne. Une fois sur les rails, ce service supplémentaire n'augmente pas la charge de travail du boucher:

On a à peu près dix commandes par jour, surtout le week-end. Les gens mettent dans leur commande l'heure à laquelle ils viendront donc ça ne change rien dans notre travail quotidien. Ce n'est pas ça qui va changer nos stocks ni nous perturber.

Faire d'Internet un atout

Ce genre d'initiative, l'entreprise Management Academy les connaît bien. Elle accompagne les petites entreprises pour qu'Internet devienne un atout. Avec le Covid-19, la demande de formation en ce sens a explosé, comme l'explique Marc-Alexandre Legrain de la Management Academy:

Tous les indices nous montrent que le comportement des clients a changé durant cette période. Il y aura un avant et un après Covid-19, c'est certain. Les clients ont pris l'habitude de commander en ligne, d'être livrés à domicile. Quel que soit le secteur d'activité, ce changement-là restera. Maintenant, il va falloir trouver un équilibre.

Depuis que la plateforme est en place, de nouveau clients ont découvert la boucherie. Éric Duterme utilisera ce système durant au moins un an voire plus si ça fonctionne bien.

Retrouvez l'article original sur MAtélé