Ciney 5590

C'est la déception pour les clubs, privés de matches amicaux

Il y a une semaine, des rencontres amicales pouvaient avoir lieu. Plus aujourd'hui. La plupart des formateurs sont tristes pour les enfants.

Au Condruzien, c'est la tristesse. Le synthétique et la terrasse extérieure restent vides. Le club avait prévu une journée de matches amicaux pour ses jeunes samedi, avec buvette extérieure. Jeudi soir, elle a dû être annulée. Samuel Defays est formateur des U10 du RCS Condruzien et coordinateur du jeu à 5 et du jeu à 8:

De un, c'est une rentrée d'argent qu'on n'aura pas. Mais surtout, de deux, c'est donner de faux espoirs aux jeunes, c'est ça qui fait mal. En début de semaine, les clubs de Rochefort, Marloie, Loyers, Achêne avaient donné leur accord pour venir jouer chez nous. Et jeudi, le responsable Covid-19 de la commune nous a appris qu'il fallait tout annuler.

Depuis le 8 mai, le sport en extérieur est autorisé par groupe de 25 personnes. Des rencontres amicales, dans le respect des règles, pouvaient donc être organisées depuis une dizaine de jours. Mais, retournement de situation: le centre national de crise a précisé fin de semaine aux Gouverneurs des Provinces que tout match amical non-professionnel ne peut être organisé, ni entre deux clubs différents, ni entre deux équipes d'un même club.

En résumé, les U11 d'un club ne peuvent pas jouer contre les U12 du même club. Mais si une équipe première se retrouve à 22 joueurs à l'entraînement, rien ne lui interdit de faire un 11 contre 11, puisque l'entraînement peut comporter une forme de match. Difficile donc de s'y retrouver. Il est de toute façon difficile d'imaginer aujourd'hui des matches amicaux entre deux adversaires différents à 11 contre 11. Régis Bouwens entraîne les U9 et les U19 de Haversin:

Pour les jeunes, je pense qu'il est possible d'organiser des matches amicaux. Par contre, pour le foot à 11, c'est plus compliqué. Un groupe de 25 personnes, cela veut dire une équipe de 12 et une équipe de 13. Après une saison sans jouer, c'est risquer des blessures.

Pour malgré tout proposer des formes de matches aux jeunes, c'est le RCS Onhaye qui propose une solution. Mathieu Effinier est coordinateur du jeu à 5 et entraîneur des U14 à Onhaye:

La semaine dernière, nous avons organisé une journée sportive au sein de notre club. On va remettre cela la semaine prochaine. C'est-à-dire que les U7 A jouent contre les U7 B, les U8 A contre les U8 B, etc. C'est autorisé.

Mais pour cela, encore faut-il compter beaucoup d'équipes au sein du club.

Il y a une semaine, des rencontres amicales pouvaient avoir lieu. Plus aujourd'hui. La plupart des formateurs sont tristes pour les enfants.

Retrouvez l'article original sur MAtélé