Rochefort 5580

Cinq louveteaux arctiques sont nés au parc animalier de Han

Carnet rose au parc animalier des grottes de han: 5 louveteaux arctiques sont nés en avril dernier. Au moins sept espèces ont mis bas durant le printemps, dont une bisonne pour un programme de conservation.

Cinq louveteaux viennent agrandir la meute du parc animalier des grottes de Han. En avril dernier, la mère a mis bas de cinq bébés qui partiront pour d'autres parcs. Ils resteront un an avec leur mère, comme leurs frères aînés dont le départ se rapproche. Pour l'équipe du parc, c'est l'après-naissance qu'il faut gérer, comme l'explique l'un des soigneurs, Adrien Monnoyer:

La naissance se passe dans la tanière. On voit la mère entrer puis ressortir quelques semaines plus tard sans qu'on puisse savoir combien de bébés naîtront. Ensuite, il faut réussir à les attraper dans les étroits tunnels où ils naissent pour les pucer et les vermifuger. C'est cette partie qui est la plus compliquée pour nous.

Le carnet rose du parc de Han ne concerne pas que les loups. Les chevaux de Przewalski ont deux nouveaux membres dans le harem, un mâle et une femelle. Ceux-là sont destinés à la conservation de l'espèce. Ils seront réintroduits dans leur milieu naturel en Mongolie, ajoute le soigneur:

On essaie de ne pas trop s'approcher puisque l'animal dans la nature pourrait rencontrer des hommes alors que l'objectif est qu'il ait un instinct totalement sauvage. Avec la taille des prés ici et le fait qu'ils vivent vraiment en harem, les petits seront élevés par les parents. Ils vont donc rapidement imiter les comportements des adultes. La seule chose qu'on fera c'est les anesthésier le jour du départ puis les confier à un transporteur.

En plus des chevaux, les bisons aussi font partie d'un programme de réintroduction. Les loups ne sont pas concernés puisqu'il n'existe pas de programme de réintroduction. Deux bisons du parc sont partis pour l'Europe de l'Est et une petite dernière, qui vient de naître, connaîtra le même destin. Bison, loup et chevaux, ne sont d'ailleurs pas les seules espèces du parc à avoir mis bas:

On a six bouquetins qui sont nés, six chamois, on a quatre cerfs sikas, un petit cerf originaire du Japon. On a deux chevaux przewalski, une petite bisonne, on a eu pas mal de cervidés et quelques mouflons. Chez les mouflons, on compte une trentaine de naissances.

Il est impossible pour les soigneurs de savoir quand les nouveaux-nés partiront loin du parc. Cette décision est prise par un coordinateur externe. Pour les chevaux de Przewalski par exemple, une étude génétique des membres du harem du parc sera faite pour déterminer quelle destination est la plus appropriée. En tous les cas, toutes les espèces passent une année en compagnie de leurs parents avant le départ. Même si elles sont nombreuses, ces naissances ne sont pas exceptionnelles. Chaque année à la même période, le cycle de la vie est en marche dans le parc, comme dans la nature sauvage.

Carnet rose au parc animalier des grottes de han: 5 louveteaux arctiques sont nés en avril dernier. Au moins sept espèces ont mis bas durant le printemps, dont une bisonne pour un programme de conservation.

Retrouvez l'article original sur MAtélé