Hastière 5540

Jusqu'à 80% des clients des salons de coiffure de Givet sont des Belges

Beaucoup d’entre nous ne sont plus allés chez le coiffeur depuis des mois. Certains ont décidé de ne plus attendre la réouverture des coiffeurs belges et ils se rendent en France, à Givet.

Dans les salons de coiffure de Givet, depuis le second confinement, on remarque que la clientèle belge se presse au portillon. En effet, en l'absence de coiffeurs ouverts en Belgique, certains n'hésitent plus à passer la frontière pour se coiffer. Ces Belges qui veulent se faire une coupe représentent parfois 80% de la clientèle des salons givetois. C'est le cas de Véronique qui vit à Beauraing. Elle explique avoir attendu en espérant pouvoir retourner chez sa coiffeuse beaurinoise avant de venir à Givet:

Malheureusement ma coiffeuse est fermée, donc je ne suis plus allée chez elle depuis novembre. J'ai longtemps hésité par solidarité avec elle et aussi parce que ce n'est pas facile de confier sa tête à quelqu'un qu'on ne connaît pas. Avec ma coupe courte, je ne peux pas attendre jusqu'en mars. C'est le mois, paraît-il, où les coiffeurs pourraient rouvrir chez nous.

Ce sont les mêmes raisons qui ont poussé Nadine à venir se coiffer à une heure de chez elle. Elle vit à Lustin et confie qu'elle ne pouvait plus attendre:

Je n'étais plus allée chez le coiffeur depuis un an, il était grand temps. On a peur de la maladie donc on n'y va pas, mais à un moment, il faut bien revivre un peu.

Des horaires d'ouverture plus larges

Cette situation est très avantageuse pour les coiffeurs de Givet puisque leurs carnets de réservation sont remplis. Pour preuve, dans le salon "Métamorphose", on a remanié les horaires, comme le détaille la patronne, Alyssa Madi:

On travaille maintenant six jours sur sept pour satisfaire la clientèle malgré notre couvre-feu à 18h. On travaille aussi en équipe afin d'être plus efficaces.

Sofia Da Costa, une autre coiffeuse de Givet, pose le même constat que sa consœur: les Belges viennent de toute la Wallonie pour se faire coiffer:

Chez "Le Salon", on avait surtout des clients frontaliers vers le mois de novembre. Aujourd'hui, les gens n'hésitent plus à faire des kilomètres pour qu'on puisse les coiffer. Ils viennent de Liège, Charleroi, Bruxelles pour qu'on les coiffent.

En temps normal, les salons de coiffure à Givet comptent 50% de clients belges. Cette situation va certainement durer un petit moment, car du côté du gouvernement belge la présence du variant britannique du Covid-19 éloignent les possibilités d'assouplissements.

En effet, le week-end dernier, sur la chaîne VTM, le ministre fédéral de la Santé Frank Vandenbroucke a été clair:

Vu la situation actuelle, il n'est pas question de parler d'assouplissements.

Beaucoup d’entre nous ne sont plus allés chez le coiffeur depuis des mois. Certains ont décidé de ne plus attendre la réouverture des coiffeurs belges et ils se rendent en France, à Givet.

Retrouvez l'article original sur MAtélé