Dinant 5500

Prof sous l'ère covid, un métier complètement différent

Le métier de professeur a bel et bien changé depuis l'arrivée du Covid. Classes vides, cours en visioconférence, le virtuel est devenu leur environnement quotidien. Comment vivent-ils cette situation ?

Seule derrière son PC dans une classe vide, Kathleen Eloy donne cours de français à ses rhétos du Collège Notre-Dame de Bellevue à Dinant. Son métier, depuis un an, n'est plus tout à fait le même sous l'ère covid:

On s'y habitue, même si ça reste particulier. Au départ, je préférais donner cours de chez moi plutôt que dans une classe vide. Puis, par la force des choses, on ne se rend plus compte que la classe est vide. On garde de l'interaction avec nos élèves via des écrans interposés.

Le dispositif hybride, en place actuellement pour les élèves à partir de troisième secondaire, prévoit tout de même une présence à l'école la moitié du temps. Toutefois, parvient-on à enseigner la matière efficacement dans de telles dispositions ? 

On cible les éléments essentiels dans nos cours. Mais je garde le même niveau d'exigence dans ce qui est travaillé durant l'année. Et les élèves, dans mon cas, parviennent à répondre aux exigences. 

On quitte la classe de Français de Madame Eloy pour rejoindre celle de chimie de Madame Baudesson, professeure elle aussi au sein de l'établissement dinantais. Dans cette classe aussi, la leçon se donne ce matin par visioconférence. Pour Charlotte Baudesson, cette façon de donner cours n'a pas la même saveur qu'en présentiel:

A distance, ce n'est pas la même chose. Notre métier est d'être en classe avec nos élèves pour pouvoir les accompagner dans leur apprentissage. Le contact humain nous manque.

Les professeurs et les élèves entrent dans la dernière ligne droite avant les examens de juin. Comment va-t-on évaluer les élèves pour cette année scolaire à la sauce covid ? La prof de chimie se montre rassurante :

Les questionnaires seront probablement adaptés. On ne peut interroger les élèves que sur ce qui a été vu en classe. Il n'y aura pas de surprise.  

Un retour à une situation normale est attendu avec une certaine impatience par la majorité des professeurs et des élèves en secondaire. 

Le métier de professeur a bel et bien changé depuis l'arrivée du Covid. Classes vides, cours en visioconférence, le virtuel est devenu leur environnement quotidien. Comment vivent-ils cette situation ?

Retrouvez l'article original sur MAtélé