Lierneux 4990

Agression islamophobe de Lierneux : c'était une (très mauvaise) farce

Ce n'était pas une agression islamphobe à Lierneux en août dernier. L'histoire avait pourtant fait grand bruit. Une famille bruxelloise avait été terrorisée par trois agresseurs masqués. Dans l'histoire intervenaient des abats d'animaux et des crucifix couverts de sang. Les enquêteurs ont découvert que tout ça était une blague idiote organisée par des proches des victimes.

Cela dit, soyons clairs : les faits ont vraiment eu lieu, les personnes agressées n'ont rien inventé. Il y a eu une vraie plainte, une vraie enquête et c'est cette enquête qui a découvert le pot au roses : ce ne sont pas des milieux d'extrême-droite qu'il fallait soupçonner, mais des farceurs. 

L'affaire s'annonçait pourtant inquétante. La dame est la sœur d’un ancien prisonnier du Maroc, torturé pour obtenir ses aveux et incarcéré douze ans pour terrorisme islamiste - alors que la justice espagnole l'avait innocenté. 

Les agresseurs de sa soeur à Lierneux n'ont rien à voir avec cette histoire. Les hommes armés d'abats et de crucifix sont des proches blagueurs et particulièrement mal inspirés. La justice ne précise pas s'il s'agit d'amis, de connaissances, voire de membres de la famille. Il n'y a pas d'infraction, donc pas de poursuites nous explique-t-on parce qu'il manque l'intention de faire du mal. 

François Braibant

Retrouvez l'article original sur RTBF