Lontzen 4710

Sous la neige et malgré le gel, les Highland de Malmedy sont pourtant heureuses

Dans un pré de jour comme de nuit, y compris sous la neige et en période de gel, les vaches du malmédien Toni Heinen ne sont pas malheureuses.

Au contraire même. Il s’agit de vaches de type Highland, faites pour les climats rudes. L’éleveur de Chôdes en possède 78 et ses vaches, qui ne nécessitent aucune infrastructure particulière, sont même régulièrement photographiées par les promeneurs, étonnés de les voir à l’extérieur même en cette période.

Elles vivent toute l’année dehors. D’ailleurs, il faut qu’elles restent dehors parce que si vous les enfermez, elles vont transpirer, elles auront une pneumonie ou une autre maladie. Il leur faut aussi de bonnes clôtures parce que ces animaux-là utilisent le fil barbelé comme brosse ", explique Toni Heinen.

Il est vrai que ces vaches Highland sont naturellement équipées pour affronter le climat ardennais : " Tout d’abord elles ont un poil assez bien fourni, puis elles ont en dessous une peau qui est trois fois plus épaisse que celle d’une vache laitière qui reste toute l’année à l’étable. Enfin, elles ont encore sous la peau une couche de presque un centimètre de gras. Ce qu’il faut éviter, c’est d’avoir des naissances en cette période-ci parce que là, les petits veaux, les premiers jours, ont difficile dehors, mais après 10 ou 15 jours ça va ", détaille l’éleveur.

Olivier Thunus

Retrouvez l'article original sur RTBF