Geer 4250

Marches ADEPS: 5 promenades à faire ce dimanche

Des parcours de 5 à 20 km sont proposés par l'ADEPS dans toute la Wallonie. Vivre Ici a fait une sélection de 5 promenades pour vous dégourdir les jambes ce weekend !

Vous souhaitez vous dépenser un peu. Vous avez envie de prendre l'air ? Voici 5 marches ADEPS que Vivre Ici a dégotées pour vous ! C'est parti pour une marche ce dimanche avec l'ADEPS !

Si vous ne trouvez pas votre bonheur dans la sélection qui suit, découvrez vite les marches ADEPS organisées ailleurs en Wallonie !

Corroy-le-Grand (Brabant wallon)

Corroy-le-Grand fait partie de l’entité de Chaumont-Gistoux. Une commune qui est adorée par les promeneurs et les naturalistes, car elle abrite plusieurs réserves naturelles, dont celle de la Champtaine avec ses limons quaternaires vieux de plusieurs millions d’années.

Il y a également deux musées sur le territoire de la commune : les amoureux d’histoire feront un détour par le Musée de la Ligne KW (la ligne de défense Anvers-Namur [Koningshooikt-Wavre] durant la Deuxième Guerre mondiale) et ses uniformes et photographies d’époque. Ou alors le musée de l’horlogerie de Longueville avec sa collection prestigieuse d’horloges anciennes et contemporaines, des pendules rares et un atelier de fine mécanique.

Avant de repartir, n’oubliez pas de goûter la fameuse tarte au sucre de Chaumont-Gistoux ! Une référence dans la région !

Un parcours de 15 kilomètres sera également disponible.

Lieu de rendez-vous : Rue de Chastre 83, 1325 Chaumont-Gistoux

Contact : École Communale de Corroy-le-Grand, Isabelle Dejonge - 0497 45 79 69

Embourg (Liège)

Embourg fait partie de l’entité de Chaudfontaine. Commune dans laquelle une source thermale est mise au jour au 18e siècle : cette découverte transforma cet important centre de métallurgie en centre de cure et de villégiature.

Ainsi, la température de l’eau y est de 36,6 °C, ce qui est parfait pour traiter les rhumatismes, le stress, la fatigue ou encore les soucis de peau ou de foie. On y met également de l’eau en bouteille depuis les années 20.

Embourg et Chaudfontaine sont connus pour leurs forts où des combats s’y sont déroulés durant les deux Guerres mondiales.

Un parcours de 15 kilomètres sera également disponible.

Lieu de rendez-vous : Avenue du Centenaire 9, 4053 Chaudfontaine

Contact : Association Pédalavie, Marc Julémont - 0499 91 75 67

Wierde (Namur)

Wierde fait partie de l’entité de Namur. C’est à Namur et plus précisément à Jambes que l’on retrouve l’Élysette : la présidence du gouvernement wallon.

Le folklore tient également une place importante dans la vie de la commune, notamment avec les Fêtes de Wallonie en septembre, les échasseurs namurois (groupes d’échassiers depuis 1411) et la société folklorique et philanthropique la plus ancienne de la Wallonie : la Royale Moncrabeau « Les Quarantes Molons ».

Wierde, village rural situé au sud-est de Namur, est notamment connu pour le fort d’Andoy qui a, lui aussi, servi de défense de la capitale wallonne.

Un parcours de 15 kilomètres sera également disponible.

Lieu de rendez-vous : Salle du Tronquoy, rue Fond du Village [5100]

Contact : Les Compagnons du Tronquoy ASBL — Michel Nyssen — 0475 60 72 10

Bastogne (Luxembourg)

Bastogne est connue mondialement pour avoir résisté à la dernière offensive allemande durant l’hiver 1944. Une des traces les plus visibles est le mémorial américain du Mardasson. Il est destiné à rendre hommage à l’armée américaine pour son rôle dans la libération de l’Europe occupée.

Un musée (le Bastogne Historical Center) permet de revivre les moments importants de l’offensive des Ardennes. Mais ce n’est pas le seul épisode de l’histoire de cette commune : le Musée en Piconrue retrace l’histoire de Bastogne, sa région et ses habitants grâce à de nombreux objets et œuvres permettant de (re) découvrir la culture ardennaise.

Un parcours de 5 kilomètres adapté aux personnes handicapées et aux landaus sera également disponible.

Lieu de rendez-vous : ICET (rue des Remparts 57, 6600 Bastogne)

Contact : PRET, Michel Thiry - 0494 32 14 42

Ronquières (Hainaut)

Ronquières fait partie de l’entité de Braine-le-Comte. La ville, en raison de sa position stratégique, a été l’objet de pillages et de batailles. À Steenkerque, le Maréchal de Luxembourg, à la tête des régiments de Louis XIV, s’oppose en août 1692 à Guillaume III, Roi d’Angleterre, et Guillaume d’Orange. Si les Français sortent vainqueurs de la bataille, 15 000 hommes auront perdu la ville durant les combats.

Entre Braine-le-Comte et Ronquières s’étend le Bois de la Houssière. Classé Natura 2000, il s’agit du plus vaste massif forestier en Moyenne Belgique avec ses 550 hectares qui ravira les amateurs de promenades et de nature.

Mais Ronquières, c’est aussi bien évidemment son plan incliné ! Il permet à des péniches de 1350 tonnes de passer outre les 68 mètres de différence sur le canal Bruxelles-Charleroi. Et puis, si vous n’avez pas le vertige, montez au belvédère ! Avec ses 134 mètres de haut, vous aurez une vue imprenable sur la région : Braine-le-Comte, Nivelles et même l’Atomium quand le ciel est dégagé !

Un parcours de 5 kilomètres adapté aux landaus sera également disponible.

Lieu de rendez-vous : Ancienne gare (rue Jules Dekeyn 29, 7090 Braine-le-Comte)

Contact : F. C. Ronquières, Georges Vandermotten — 067 55 41 72

Antoine Libotte