Liege 4000

Liège-Airport nid d'espions chinois ?

Alibaba sera-t-elle la porte d’entrée des espions chinois en Europe ? Il y a un risque selon la Sûreté de l’Etat et le ministre de la justice.

Vincent Van Quickenborne l’a confirmé cette semaine au Parlement en commission de la Justice : l’arrivée du transporteur chinois de marchandises à Liège Airport représente un danger ! Le ministre de la justice répondait ce mercredi à une question du député écolo hutois Samuel Cogolati.

La loi chinoise sur le renseignement national 

"L’article 7 de la loi chinoise sur le renseignement national" s’inquiète le ministre "oblige toutes les entreprises à coopérer avec les agences de renseignement chinoises. Des entreprises comme Alibaba sont tenues d’ouvrir des postes à des agents de renseignement chinois. L’importance économique de l’aéroport de Liège pour la Chine ne peut être sous-estimée" poursuit le ministre. "La Sûreté de l’Etat met en garde contre l’utilisation par la Chine de dossiers économiques pour exercer une pression politique. Le risque existe certainement à l’aéroport de Liège".

"Un comité du Parti Communiste Chinois est de toute façon toujours présent dans Alibaba" renchérit le député écologiste, "y compris dans ses structures à l’étranger. Je pense qu’il est vraiment important de pouvoir protéger toutes les activités économiques qui sont aujourd’hui présentes à Liège Airport" conclut Samuel Cogolati.
Depuis deux semaines, une filiale d’Alibaba peut fournir des services d’assistance au sol à Bierset. Ceci est considéré comme une étape supplémentaire dans l’installation d’Alibaba en région liégeoise. La sûreté de l’Etat dit : "attention" !
Retrouvez ici à 1:18:11 les avertissements du ministre de la justice en commission à la Chambre.

François Braibant

Retrouvez l'article original sur RTBF