Liege 4000

Avec l’aide de l’Europe, le tram ira bien de Jemeppe à Herstal

La Commission européenne vient d’accepter le plan proposé par la Belgique pour la relance des activités après crise sanitaire. Un feu vert qui s’accompagne d’importants subsides pour différents secteurs. La mobilité douce est un volet de cette relance et l’agglomération liégeoise va en bénéficier en recevant le financement nécessaire pour les chaînons manquants du tram

Le tram, c’était, à l’origine, une ligne entre Jemeppe et Herstal pour la candidature de Liège à l’exposition internationale de 2017. Liège n’a pas été retenue. Le projet de tram, lui, a été maintenu mais raboté. Ce qui est dans les cartons, c’est un tram allant de Coronmeuse à Sclessin.

"Le dossier était prêt mais il nous manquait le financement pour les tronçons vers Jemeppe et Herstal", explique Willy Demeyer, le bourgmestre de Liège, "quand il y a eu cet appel pour le plan de relance, on a glissé le dossier du tram et donc c’est accepté et c’est une bonne nouvelle pour le confort des usagers, pour l’environnement, pour l’agglomération liégeoise et pour l’activité".

L’Europe va ainsi injecter plus d’une centaine de millions pour cette extension. Le segment Coronmeuse-Sclessin doit être terminé pour 2023, les deux autres pour 2026.

Françoise Dubois

Retrouvez l'article original sur RTBF