Waterloo 1410

La Wallonie emmène les curieux sur la Route Napoléon, 200 ans après la mort de l'empereur

Nonante-quatre kilomètres, c'est la distance qui sépare le départ de la campagne de 1815 du champ de bataille finale à Waterloo. À l'occasion du bicentenaire de la mort de l'empereur français, Wallonie Belgique Tourisme emmène les visiteurs sur la Route Napoléon dans les pas des troupes impériales, de Beaumont à la célèbre butte du Lion.

Au fil de ce parcours jalonné de panneaux explicatifs et ponctué de 150 monuments, stèles et musées évoquant le passage de l'empereur en Belgique, les amateurs découvriront un patrimoine architectural, culturel et paysager foisonnant, tout en ressentant la montée en puissance d'un conflit qui marquera l'Europe du 19e siècle et d'après.

"Le 15 juin 1815, Napoléon, qui vient de reprendre le pouvoir en France trois mois plus tôt, arrive en Belgique avec l'intention de battre séparément deux de ses principaux ennemis: les Prussiens de Blücher et les anglo-alliés de Wellington", explique Wallonie Belgique Tourisme. "Après avoir remporté les batailles de Ligny et des Quatre Bras, Napoléon sera finalement vaincu lors de l'affrontement suprême du 18 juin, la Bataille de Waterloo."

Le parcours passe par Beaumont et sa Tour Salamandre, la commune de Thuin et son château du Fosteau, Fleurus et son Château de la Paix - qui fut le dernier palais de Napoléon en campagne. C'est là qu'il se reposa après sa dernière victoire, à Ligny. Ancienne ferme improvisée en infirmerie le soir de la bataille, le Ligny 1815 Museum abritera dès le 5 mai une chemise de l'Empereur Napoléon 1er, trouvée par les Prussiens le soir du 18 juin 1815 dans une de ses voitures de voyage. Différentes balades sont également proposées au départ de ce musée.

Sur le circuit menant à Waterloo, la Ferme du Caillou à Vieux-Genappe fut le dernier quartier général de Napoléon. Transformée en musée accessible aux personnes à mobilité réduite, sourdes et malvoyantes, la bâtisse plonge les visiteurs dans l'ambiance de la dernière nuit avant l'ultime bataille, grâce à des objets mis en scène et des témoignages civils et militaires.

La Route mène ensuite au Mémorial 1815, situé au cœur du champ de bataille, et son Panorama (une toile originale de 110 mètres de circonférence, datant de 1912 et considérée comme l'ancêtre du cinéma en trois dimensions) au pied de la butte du Lion. Du 5 mai au 17 octobre, le Mémorial accueillera une exposition inédite pour le bicentenaire de la mort de l'empereur français. Baptisée "Napoléon. De Waterloo à Sainte-Hélène, la naissance de la légende", elle présentera une centaine de pièces originales, certaines issues de la dernière demeure de l'Empereur sur l'île britannique de Sainte-Hélène. Les enfants pourront profiter d'une visite sur-mesure.

Tous ces lieux et d'autres encore disposent d'audioguides ou tablettes pour une visite interactive en plusieurs langues. Des animations de reconstitutions, "artisanales et gourmandes", feront également la joie des petits et grands d'août à octobre.

Toutes les informations sur le site internet de Tourisme Wallonie-Bruxelles.

Belga