Evere

Evere, jusqu'à la fin de la seconde guerre mondiale, c'est la campagne! C'est une commune à vocation agricole spécialisée dans la culture maraichère, notamment dans la production de witloof ("feuille blanche" en dialecte flamand), des chicons ou des endives pour nos amis français! L'explosion démographique à Bruxelles a vite raison des hectares disponibles. Les maisons et les buildings poussent comme des champignons.

L'histoire de l'aéronautique

Evere (avec Haren) contribue aussi au développement de l'aviation en Belgique. Entre 1914 et 1945, deux fleurons s'installent dans la commune: les nouvelles Société Anonyme Belge de Constructions Aéronautiques (SABCA) et Société Anonyme Belge d'Exploitation de la Navigation Aérienne (SABENA). C'est d'ailleurs sur l'ancien aérodrome que les bâtiments de l'OTAN vont être construits en 1968. L'arrivée de l'OTAN va contribuer à l'important développement de la commune qui, jusqu'en 1954, était toujours rattachée à la Province de Brabant.

L’église Saint-Vincent est le plus vieil édifice de l’entité. La tour de cette église date du début du 12e siècle. Ravagée à plusieurs reprises, elle a été agrandie et rénovée au 19e siècle. C'est d'ailleurs autour de cet édifice que les habitations se sont étendues. C'est ce qu'on appelle de "Bas-Evere" par opposition au "Haut-Evere"

L. Bolly Barajas