Ville de Bruxelles 1000

Une centaine de personnes manifestent en soutien aux sans-papiers devant l’Eglise du Béguinage

Plus d’une centaine de personnes se sont rassemblées ce matin devant l’église du Béguinage à Bruxelles pour soutenir la demande de régularisation portée par les quelque 400 sans-papiers en grève de la faim depuis le 23 mai dans l’église et dans les réfectoires des universités ULB et VUB.

Cette mobilisation était portée par les syndicats CSC et FGTB, le MOC (Mouvement Ouvrier Chrétien), l’association Pax Christi Vlaanderen, des enseignants des universités, la Fef (Fédération des Étudiants francophones) ou encore le Ciré (Coordination et Initiatives pour Réfugiés et étrangers).

> Des affiches collées à Bruxelles en soutien aux sans-papiers en grève de la faim

Plusieurs représentants de ces mouvements ont pris la parole. Ils ont notamment appelé à signer la pétition pour la régularisation liée à la campagne “We are Belgium too“. Lancée le 11 mars dernier par la Coordination des Sans-Papiers de Belgique, elle a déjà atteint plus de 26.000 signataires.

Des critères clairs et permanents de régularisation

Fortes de ce soutien populaire, les associations de sans-papiers espèrent obtenir une audition au Parlement afin que soit entendue leur proposition de créer une commission indépendante pour la régularisation du séjour, sur base de l’article 9 bis de la loi du 15 décembre 1980. Elles réclament des critères clairs et permanents de régularisation tels que les attaches durables et le travail.

“La pandémie et sa gestion ont fortement précarisé et rendu très vulnérables les sans-papiers, population très invisibilisée et pour laquelle aucune initiative publique n’a été prise”, a remarqué le professeur de l’ULB Andrea Rea, membre du comité de soutien des enseignants de l’ULB et de la VUB.

“Le fait d’essayer de proposer une régularisation d’une part sur base de critères clairs, mais peut-être aussi de manière transitoire comme cela s’est fait dans d’autres pays est une nécessité qui est appuyée par les spécialistes qui travaillent sur la question de l’immigration“.

> Revoir notre émission Versus : quelle(s) solution(s) pour les sans-papiers ?

Des petites affiches noires disséminaient sur la place des messages comme “Le silence du gouvernement va-t-il tuer des gens?” A l’entrée de l’église où sont alités les grévistes de la faim, une grande banderole porte le message “Nos papiers ou la mort”. (avec Belga)

> À lire aussi | Plusieurs sans-papiers hospitalisés suite à leur grève de la faim

■ Reportage d’Aurélie Vanwelde, Béatrice Broutout et Stéphanie Mira.

Plus d’une centaine de personnes se sont rassemblées ce matin devant l’église du Béguinage à Bruxelles pour soutenir la demande de régularisation portée par les quelque 400 sans-papiers en grève de la faim depuis le 23 mai dans l’église et dans les réfectoires des universités ULB et VUB.

Retrouvez l'article original sur BX1