Ville de Bruxelles 1000

Santé, les hôpitaux d'Anvers et de Bruxelles créent le centre de chirurgie pédiatrique Saffier

Trois hôpitaux d'Anvers et de Bruxelles ont créé ensemble un des plus grands centres de chirurgie pédiatrique en Belgique.

Six chirurgiens pédiatriques spécialisés dans les maladies rares constitueront le centre "Saffier". Ils effectueront plus de 1.800 interventions sur l'année.

Saffier est une initiative du groupe hospitalier anversois ZNA en GZA et de l'UZ Brussel, l'hôpital dépendant de la VUB, l'université libre flamande de Bruxelles. Ensemble, ces partenaires vont collaborer intensivement autour de la chirurgie pédiatrique avec comme spécialisation les troubles rares chez les enfants, des nouveau-nés jusqu'aux adolescents de 16 ans inclus. Cela peut concerner, par exemple, des enfants nés avec une malformation de l'œsophage, une occlusion intestinale ou une malformation anorectale.

Ce nouveau réseau rassemble 6 chirurgiens pédiatriques expérimentés. Ils formeront ensemble un des plus gros centres de soins pédiatriques pour les maladies enfantines rares. Au total, la Belgique compte une trentaine de chirurgiens pédiatriques répartis dans douze centres.

"La chirurgie pédiatrique est une discipline particulière", déclare Paul Leyman de GNA et ZNA. "Un enfant n'est pas un adulte en miniature. Il dispose d'un corps totalement différent avec beaucoup moins de sang. Un nouveau né a environ 23 centilitres de sang dans le corps, le contenu d'une bouteille de boisson gazeuse. C'est pourquoi une technique chirurgicale exsangue avec le moins de traumatisme possible pour les tissus sanguins est très important".

Le centre Saffier ne sera pas incarné par un site physique. Les six chirurgiens pourront opérer sur trois sites existants tout en utilisant les mêmes méthodes de traitement. De plus, au moins un chirurgien sera disponible jour et nuit tout au long de l'année.

Le professeur Toon de Backer de l'ULB explique les raisons derrière le choix du nom "Saffier''. "Un saphir est une pierre extrêmement précieuse et rare. On retrouve aussi ces deux propriétés dans notre travail Les enfants sont pour beaucoup de personnes la chose la plus précieuse qu'ils possèdent. Nous voulons donc faire en sorte qu'ils puissent continuer à chérir leur enfant comme un saphir. Pour ce faire, nous offrons des connaissances et des compétences spécialisées. En travaillant ensemble, nous voulons être meilleurs en matière de chirurgie pédiatrique pour les maladies rares".

Belga

Retrouvez l'article original sur RTBF