Ville de Bruxelles 1000

Laeken : incendie à la Cité Modèle, le confinement des habitants privilégié à l’évacuation

Un incendie s’est produit dans la nuit de vendredi à samedi au square de la Cité Modèle.

“Ce matin vers 2h15, notre centrale d’urgence 112 était submergée par des appels d’habitants d’un bloc d’appartements sise à Laeken, Square de la Cité Modèle, signalant un incendie. Immédiatement, trois autopompes, deux camions-échelles, le SMUR de l’Hôpital Militaire et deux ambulances étaient dépêchées sur place“, relate Walter Derieuw, porte-parole des Pompiers de Bruxelles.

Des objets divers étaient embrasés sur le palier du premier étage. “L’incendie était vite maîtrisé. Les portes du sas ascenseur sont fortement endommagées et les ascenseurs sont hors service. La cage d’escaliers est pleine de suie“, explique le porte-parole, “Le SIAMU tient à rappeler de ne rien stocker dans les communs d’un logement : ceci pour éviter d’entraver l’évacuation, de ralentir la progression des pompiers et d’augmenter la charge calorifique“.

► Reportage | Les pompiers bruxellois plus rapides que leurs collègues des autres régions (29/12/2020)

L’origine de l’incendie reste à déterminer. La zone de police de Bruxelles Capitale – Ixelles avait instauré un périmètre de sécurité.

Le confinement privilégié à l’évacuation

Au vu de la taille de l’immeuble (plus d’une quinzaine d’étages, soit une soixantaine d’appartements), les pompiers ont opté pour une stratégie “Stay Put” : “Pas d’évacuation, via la cage d’escaliers, des habitants, mais un confinement (encore un) dans les appartements. Le même conseil a été donné aux habitants présents sur leur balcon. Ils ne couraient aucun danger, et la fumée ne pénétrait pas dans les logements“, explique Walter Derieuw.

Ainsi, aucun blessé n’est à déplorer.

“Fumée dans l’appartement, odeur insupportable“

Via notre bouton d’Alertez-nous, un habitant de l’immeuble a souhaité témoigner. “Il est deux heures du matin quand nous entendons des gens taper sur les fenêtres de chaque appartement, cela nous réveille (…) Des jeunes nous disent qu’il y a le feu, qu’il faut évacuer. On regarde autour de nous : fumée dans l’appartement, odeur insupportable dans les appartements A et B du moins, ce n’était pas respirable. Qu’on ne me dise pas qu’il n’y avait pas de fumée ! On voyait très mal. Je ne sais pas depuis combien de temps cela brûlait en bas, mais j’habite au onzième étage, donc ça a eu le temps de monter”, explique cet habitant.

“Ma maman vient d’être opérée des poumons, elle ne sait quasiment pas marcher mais on a descendu l’immeuble par l’escalier de secours. Tout le monde était présent, descendait. Certains étages, dans l’escalier, sont plein de meubles, de vêtements en tout genre, bloquant le passage. Incompréhension totale. Nous arrivons au 0/1 où le feu s’est déclaré, et puis plus rien. On ne sait pas descendre plus bas, à moins de sauter de trois mètres de hauteur pour arriver sur le gazon“.

 

ArBr – Photo : Pompiers de Bruxelles

Retrouvez l'article original sur BX1