Berchem-Sainte-Agathe 1082

Vers le vrac liquide : Superzéro propose des distributeurs de produits ménagers

En 2019, Arthur et Olivier ont lancé Superzéro, un distributeur de produits d’entretien en vrac dans des magasins à Bruxelles et dans le Brabant wallon. L’objectif principal ? Lutter contre les plastiques à usage unique encore très présents dans les emballages.

Vous avez pu le voir sur notre carte interactive des magasins de vrac : ces établissements se retrouvent un peu partout en Fédération Wallonie-Bruxelles. On en recense plus de 250 en novembre 2020, sans compter les grandes surfaces qui proposent aussi du vrac à leurs clients.

Ce succès du vrac a poussé des jeunes à lancer leur propre entreprise ecoresponsable. C’est le cas d’Arthur Peemans et d’Olivier Potvin, deux amis de longue date. Tous deux ont voulu lutter contre les plastiques à usage unique, en particulier les emballages des produits liquides dans les grandes surfaces. " Le vrac solide nous paraissait très simple…En revanche pour le vrac liquide, on ne trouvait rien de très concluant. C’était à chaque fois des espèces de bidons avec des petits robinets…Ce n’était pas très pratique, ça coulait pas mal et on en mettait sur nous. On s’est donc dit que si on voulait généraliser l’utilisation du vrac liquide, il fallait proposer un système plus simple, plus efficace, plus accessible pour les commerçants et les consommateurs. " explique Arthur.

En octobre 2019, ils ont ainsi créé " Superzero ", un nouveau modèle de distribution des liquides en vrac. " La symbolique, c’est qu’on a voulu réveiller le super héros du quotidien qui sommeille en chacun de nous ! Super pour super local et super efficace, zéro pour zéro déchet et zéro problème. " résume Arthur.

Un distributeur accessible pour tous

Concrètement, ils ont fabriqué eux-mêmes des distributeurs automatisés. Si la machine peut interpeler au premier regard, son fonctionnement se révèle très simple : les clients se rendent dans un des magasins-partenaires, achètent le récipient en plastique réutilisable – la première fois - et appuient sur le bouton de démarrage. Le produit s’arrête automatiquement à la limite du contenant et ne déborde donc pas. Par la suite, une fois le produit terminé, les clients reviennent en magasin et remplissent leur bouteille réutilisable.

Quant à l’approvisionnement, la start-up bruxelloise récupère les jerricanes vides, les lave et les remplit à nouveau avant de les rendre aux magasins-partenaires. Ces jerricanes de 20 litres sont donc également réutilisables. " De cette manière, on ne génère aucun déchet plastique dans le cycle de production ou de consommation."

100% belge, efficace et zéro déchet

Actuellement, Superzero propose essentiellement des produits ménagers domestiques (nettoyant toutes surfaces, lessive, liquide vaisselle, adoucissant) et du gel hydroalcoolique, mais Arthur et Olivier comptent bien développer de nouvelles recettes comme des produits corporels.

100% belges, ces produits se veulent respectueux de l’environnement, puisqu’ils sont composés à 99,6% d’ingrédients d’origine naturelle et sont donc biodégradables. Superzéro a d’ailleurs obtenu le label européen " Ecolabel " qui indique des produits avec un faible impact environnemental et qui garantit leur efficacité. " L’efficacité, c’est l’un de nos piliers. On a en effet constaté que de nombreux consommateurs passaient à des produits écologiques par conviction, mais étaient déçus parce qu’ils ne retrouvaient pas le même rendu et revenaient donc à des produits classiques. "

En plus d’une dimension fortement écologique, Superzéro a intégré une dimension sociale dans son fonctionnement, puisque leurs produits sont développés et fabriqués avec une entreprise de travail adaptél’Atelier Jean Regniers à Lobbes qui favorise l’insertion des personnes handicapées dans le monde professionnel.

Changer les habitudes de consommation

Pour le moment, vous pouvez retrouver ces distributeurs dans 25 magasins, principalement à Bruxelles et dans le Brabant wallon. Superzéro n’est pas que présent dans des magasins bio, mais aussi dans les grandes surfaces. " Il est tout à fait possible en tant que grande surface de proposer des produits en vrac. On se doit de rester mainstream et de continuer à vendre un large assortiment de produits classiques, mais on veut aussi se réinventer et être ambitieux. On veut apporter à nos consommateurs en recherche de nouveaux produits, la possibilité d’acheter ces produits novateurs et écologiques en même temps que le reste de leurs courses. " explique Renaud Caeymaex, responsable du Delhaize Reyers.

Les deux jeunes hommes restent confrontés à un défi de taille : changer les habitudes de consommation. " On demande aux gens de réutiliser leurs bouteilles, de changer les produits qu’ils ont l’habitude d’utiliser, d’adopter de nouvelles manières d’acheter. Il a fallu entre cinq et dix ans pour passer des sacs jetables aux sacs réutilisables…cela va prendre du temps pour Superzéro, mais nous sommes très optimistes ! C’est précisément en développant des solutions faciles, accessibles, pas plus chères qu’on va tendre tous ensemble vers le vrac ! " conclut Arthur.

Plus d’informations sur leur site internet.

Maxime Maillet avec Pierre Lambert

*Super Zéro, est l’une des cinq entreprises belges et durables lauréates du programme SE’nSE 2020 de la Fondation pour les Générations futures. Ces entreprises ont reçu un prêt financier pour se développer. L’appel à projet est ouvert pour l’année 2021 : vous avez jusqu’au 3 mai minuit pour poser votre candidature.