Namur 5000

Poésie et délicatesse pour ce roman namurois aux accents mexicains

Après le succès littéraire de « Danse de la vie brève », prix Rossel 2016, l’auteur namurois Hubert Antoine reprend la plume pour nous offrir « Les formes d’un soupir ». Dans la continuité de ce roman primé, l’auteur installé au Mexique allie ici poésie et passion dans ce road-movie qui relie les êtres et les esprits.

L’histoire du nouveau roman d’Hubert Antoine, " Les formes d’un soupir ", se déroule à nouveau au Mexique. L’auteur, qui y réside, nous replonge dans l’histoire de la région de Oaxaca où une insurrection majeure s’est tenue il y a quelques années. A ce moment, son héroïne vit ses derniers instants de vie, ceux qui disparaitront à la suite de la folie des hommes et des Etats.

Pour autant, l’amour pour son père et Evo, un chaman huichol, ne laisseront pas l’âme de la jeune Melitza sombrer dans l’oubli. Des échanges passionnés sous fond d’expériences hallucinogènes proposent au lecteur d’embarquer dans un road trip aux couleurs et saveurs mexicaines. L’occasion aussi pour l’auteur de ne pas nier une situation politique complexe qui définit parfois la dynamique humaine au Mexique. Le tout avec poésie et intensité.

Un voyage complet

Avec ce somptueux nouveau roman, le Namurois invite une fois de plus le lecteur à découvrir, comprendre et aimer la culture mexicaine. Les descriptions des éléments culturels et historiques vous invitent indéniablement au voyage, à l’exploration et au plaisir.

Si le nouveau romain d’Hubert Antoine est en quelque sorte la suite de son premier ouvrage " Danse de la vie brève ", " Les formes d’un soupir " a l’incroyable pouvoir de se suffire.

Un instant suspendu, tel un dernier souffle.

Hubert Antoine – Les formes d’un soupir – Editions Verticales – 19.5€

Aurore Peignois