Philippeville 5600

Les artisans marbriers de Rochefontaine ont besoin d'aide

Les marbriers de Rochefontaine, à Philippeville, n’ont pas besoin d’un coup de pouce financier, mais de bras, de talents et de motivation ! Face au succès de leur entreprise lancée en 2019, le carnet de commandes ne désemplit pas… Et les deux associés ont bien du mal à trouver du personnel.

Les marbriers de Rochefontaine, à Philippeville, n’ont pas besoin d’un coup de pouce financier, mais de bras, de talents et de motivation !

Face au succès de leur entreprise lancée en 2019, le carnet de commandes ne désemplit pas… Et les deux associés ont bien du mal à trouver du personnel. Le métier se perd !

Il s’agit pourtant d’un métier d’avenir et de tradition dans la région. Et cette jeune entreprise attend des apprentis pour pouvoir se développer et grandir.

Un métier physique et artistique

"Il est vrai qu’il faut un certain temps pour apprendre ce métier, explique Teddy Piette (un des deux artisans marbriers). On débute par des choses plus classiques comme polir une face ou un champ. Ensuite, quand on commence à s’habituer, on peut faire des choses plus artistiques et plus dans le détail".

Oser changer de métier

"Dans le métier que j’exerçais j’en avais un peu marre de la mentalité de bureau. Je désirai faire quelque chose de plus artistique et c’est par hasard que je me suis tourné vers la taille de pierre. Je me suis laissé tenté et j’ai suivi une formation. En ce qui me concerne, j’ai fait le bon choix. Je ne regrette pas du tout d’avoir changé mon orientation".

Si le métier vous tente sachez que Le Forem et l’IFAPME proposent des formations de tailleurs de pierre et de marbriers, en Wallonie.

 

 

 

 

 

Arnaud Pilet

Retrouvez l'article original sur RTBF