Liege 4000

L’ex-institut de mécanique propose aux liégeois une nouvelle façon de se loger

C’est le groupe anversois Life qui a acquis cet énorme bâtiment du Val Benoit voici cinq ans , au départ pour le transformer en immeuble à kots. Mais depuis lors, le projet a évolué : c’est devenu Arc, une résidence de deux cent trente logements en coliving. Chaque "unité" comprend un séjour, un coin cuisine, une salle de douche, et une mezzanine en guise de chambre à coucher. C’est meublé, en option. 

 La surface n’est pas immense, mais les locataires ont accès à des espaces et des services partagés, salles de réunion, bar, bibliothèque, salle de travail collaboratif, salles de réunion, salle de projection, salle de sport, salle de billard, piano, jardin et piste de course finlandaise et terrasse sur le toit. Les réservations se font par une application SpaceFlow qui devrait rapidement se transformer en une "communauté" digitale.

Le bail est signé pour un an, renouvelable, mais des contrats de six voire trois mois sont possibles. Le public cible, ce sont des jeunes professionnels, des travailleurs expatriés, des doctorants, des gens en recherche de flexibilité pour des raisons de carrière ou d’études, par exemple. Le but, c’est, au fil du temps, d’héberger des populations d’âges, d’origines, de profils divers Une douzaine de places sont réservées à des étudiants boursiers, à un tarif réduit. Pour les autres, les loyers correspondent aux prix du marché, de six à huit cents €, charges comprises : la domotique de pointe permet d’alléger les coûts énergétiques, et donc de facturer un forfait pour l’eau, l’électricité, la clim, un forfait modique pour autant que la consommation individuelle ne s’écarte pas de vingt pour cent de la moyenne des habitants.

L’investissement, pour le groupe Life et son partenaire Xior, tourne autour de vingt-cinq millions. Les premiers occupants sont attendus pour le début du mois de mai

Michel Gretry

Retrouvez l'article original sur RTBF