Dinant 5500

Furfooz ne veut pas revivre les excès de 2020: des solutions sont à l'étude

Après les excès de l'an dernier autour du Parc Naturel de Furfooz devenu une destination très prisée des promeneurs, gestionnaires, commune et villageois réfléchissent à des solutions de mobilité pour 2021.

Le parc naturel de Furfooz, une réserve naturelle de 50 hectares classée natura 2000, attire de nombreux promeneurs. Il faut dire que le paysage que l'on y découvre peut donner le vertige. Mais, il donne aussi le vertige à quelques villageois, qui, depuis l'an dernier, la crise sanitaire et les restrictions de voyages, voient leur village envahis de promeneurs, pas toujours respectueux des lieux ni des sites naturels qu'ils viennent y découvrir.

>>> A LIRE AUSSI : Furfooz victime de son succès : faune, flore et riverains impactés par l'afflux de touristes (20 juillet 2020)

C'est ce que constate Georges Hoyos, administrateur de l'Association de Village de Furfooz:

Tous les promeneurs et les randonneurs sont, bien entendu, bienvenus à Furfooz, pour autant qu'ils emmènent leurs déchets avec eux et qu'ils tiennent leurs chiens en laisse. Le village est petit. Et, l'afflux de visiteurs, en voiture, pose un problème. 

Pour éviter de revivre, les problèmes de l'an dernier, une concertation est en cours entre tous les acteurs du dossier. 

Un nouveau parking?

Cette concertation réunit les autorités communales, le Parc naturel de Furfooz, la Maison du tourisme et l'Association du village. La première demande des villageois est de limiter le parking à l'intérieur du village. Le dialogue reste ouvert, comme le confirme Georges Hoyos:

Nous avons demandé qu'ils aménagent un parking en dehors du village, sur un terrain communal, pour qu'ils n'entrent plus dans le village. Les gens viennent marcher dans la région. Ils peuvent bien faire 500 mètres de plus. Donc qu'ils mettent leur voiture en dehors du village, ce serait une bonne solution. 

L'association souhaiterait aussi qu'on place une barrière interdisant l'accès en voiture au site des aiguilles de Chaleux. 

Une restriction du nombre de visiteurs quotidiens

Pour l'accès au Parc Naturel de Furfooz, il y a désormais une restriction du nombre de visiteurs par journée : pas plus de 270 personnes chaque jour.  L'été dernier, le parc s'est trouvé parfois devant plus de 1.000 visiteurs sur une journée. Un quota est donc imposé et une réservation obligatoire par internet. Jessica Delangre , coordinatrice de la réserve justifie cette décision:

On a constaté, vu l'augmentation de la fréquentation, que ça devenait nécessaire de mettre ça en place sur le long terme. Donc, en 2021, on a décidé que ce serait obligatoire toute l'année, donc, depuis la réouverture 7 jours sur 7, au 1er avril. Quelles que soient les circonstances sanitaires, on maintiendra la réservation obligatoire pour permettre de mieux gérer les flux de visiteurs. 

L'association du village et les autorités concernées feront le point sur la situation dans le courant du mois de mai. Il n'est pas exclu que, le cas échéant, le Parc Naturel de Furfooz abaisse encore le seuil d'accès au site pour le protéger au maximum.

On est quand même dans une réserve naturelle. Donc, l'objectif, c'est de protéger le site avec des milieux assez sensibles comme les pelouses calcicoles.  Donc on a décidé qu'on ne pouvait plus tolérer cet afflux important de visiteurs, à cause de cela. Et puis on a eu aussi des problèmes de circulation et de parking parce que le parking n'est pas prévu pour accueillir un si grand nombre de voitures.

Du côté de l'association, qui est fière de la qualité de son village et de son environnement, on tient à rappeler que le site est une réserve naturelle et pas un parc d'attractions.  

Après les excès de l'an dernier autour du Parc Naturel de Furfooz devenu une destination très prisée des promeneurs, gestionnaires, commune et villageois réfléchissent à des solutions de mobilité pour 2021.

Retrouvez l'article original sur MAtélé