Fermeture de guichets : le ministre Gilkinet salue l'adoption de mesures d'accompagnement

Le ministre de la Mobilité Georges Gilkinet salue mardi la décision du conseil d’administration de la SNCB, qui a renforcé les mesures d’accompagnement dans le cadre de la fermeture de 44 guichets de gare d’ici la fin de l’année.

Le ministre de la Mobilité Georges Gilkinet salue mardi la décision du conseil d’administration de la SNCB, qui a renforcé les mesures d’accompagnement dans le cadre de la fermeture de 44 guichets de gare d’ici la fin de l’année. Le vice-Premier ministre Ecolo évoque "une perspective pour des gares plus vivantes et accueillantes".

Les mesures d’accompagnement visent à maintenir une présence humaine dans les gares, à garantir la sécurité et le confort des voyageurs, ainsi qu’à éviter la fracture numérique et faciliter l’accessibilité au train pour tous, en collaboration avec les communes et les associations. Ces mesures ont été précisées et renforcées par le conseil d’administration mardi à la suite d’une proposition commune élaborée par le ministre et la CEO de la SNCB Sophie Dutordoir.


►►► À lire aussi : Acheter son ticket de train au guichet et aux distributeurs coûte désormais plus cher


Georges Gilkinet met notamment en avant la mise à disposition des espaces à prix coûtant aux associations sans but lucratif, l’élargissement des heures d’ouverture des salles d’attente et la recherche de partenariat avec bpost pour la vente de tickets dans les zones sans guichet. "Les gares doivent devenir des lieux de vie, des lieux de rencontres, et non des lieux abandonnés, fantômes", souligne le ministre. Il ajoute qu’il veillera à inscrire dans le nouveau contrat de service public de la SNCB en 2022 "une ambition accrue de service au public" par des obligations particulières en matière d’accueil dans la gare.


►►► A lire aussi : Ans, Binche, Gouvy, Peruwelz, … : la SNCB va progressivement fermer près d’un guichet sur trois en 2021


"Ces objectifs manquent cruellement aujourd’hui dès lors qu’aucune obligation en la matière ne figure dans l’actuel contrat de gestion de la SNCB. Ce qui a conduit à cette nouvelle décision de fermeture de guichets", poursuit-il. Des tensions étaient apparues entre le ministre et la CEO de la SNCB la semaine dernière, après l’annonce de la fermeture des guichets. Sophie Dutordoir avait écrit à M. Gilkinet pour lui signifier une rupture de confiance après ce qui lui est apparu comme un revirement du vice-Premier ministre Ecolo dans ce dossier.

Belga

Retrouvez l'article original sur RTBF