Ottignies-Louvain-la-Neuve 1340

De nouvelles fresques monumentales à Louvain-la-Neuve et Ottignies: la ville et le street art, une histoire ancienne

Un collectif de street art s’est lancé dans un vaste projet d’embellissement urbain et de création artistique, avec l’appui de la ville d’Ottignies-Louvain-la-Neuve et de l’UCLouvain. D’ici le printemps 2022, sept grandes fresques murales seront réalisées à Louvain-la-Neuve et Ottignies.

La première peinture, monumentale et panoramique, est presque terminée. Elle recouvre les murs d’un rond-point souterrain à l’entrée de Louvain-la-Neuve, du côté du lac. Les artistes ont imaginé un paysage plutôt sobre traversé de formes graphiques colorées qui tranchent avec le gris du béton. Spectaculaire.

"C’est un endroit très stratégique, explique Frédéric, du collectif Farm Prod qui a conçu ce projet. Le but est vraiment de créer un point de repère à Louvain-la-Neuve, pour que les automobilistes qui arrivent en ville soient confrontés à une belle masse de couleurs. L’important, c’était surtout d’ouvrir ce rond-point souterrain vers l’extérieur."

En 2012 et 2015, Farm Prod avait organisé le Kosmopolite Art Tour dans les rues de Louvain-la-Neuve. Ce nouveau projet, baptisé Fresh Paint, vise toujours à promouvoir l’art urbain, mais la formule est différente.

"On n’est plus sur quelque chose d’événementiel avec soixante artistes qui se retrouvent pendant une semaine avec le public, précise Guillaume, un autre membre du collectif. Ici, on recherche des murs à Louvain-la-Neuve et à Ottignies. Et sur ces surfaces, on propose des artistes éloquents, belges ou internationaux, de renommée plus ou moins grandissante ou déjà reconnus. Et on veut aussi faire travailler les associations et les jeunes. On veut donner la place à tout le monde et avoir une nouvelle carte postale street art à Ottignies-Louvain-la-Neuve pendant toute l’année."

Le projet se découpe en trois phases. La première s’achèvera aux alentours du 8 juillet. Outre la grande fresque en voie d’achèvement, d’autres œuvres seront réalisées d’ici là.

"On aura un pignon à Ottignies, un parcours de l’artiste Jaune au pochoir dans les rues de Louvain-la-Neuve et une fresque collective réalisée par les jeunes de la région à Ottignies, se réjouit Frédéric. Et là, on prépare l’étape suivante. Le repérage des murs est terminé, il y a encore quelques démarches à faire et les artistes confirment aussi leur venue, donc ça se précise."

Le projet Fresh Paint s’inscrit dans la tradition des grandes peintures murales, notamment celles de Claude Rahir, qui font partie de l’identité de la ville d’Ottignies-Louvain-la-Neuve depuis des décennies. Guillaume et Frédéric ont grandi à Louvain-la-Neuve, ils en sont imprégnés.

"Les fresques de Rahir, pour ne citer que lui, nous ont marqués en tant qu’habitants, dès notre plus jeune âge. Et voilà, on est content qu’elles soient toujours là. C’est un patrimoine, comme celui qu’on est en train de créer. J’espère que dans quarante ans, on parlera de ces nouvelles fresques comme d’un patrimoine de Louvain-la-Neuve."

Un patrimoine qu’il faut aussi entretenir. Deux fresques peintes il y a plusieurs années seront ainsi rénovées dans le cadre de ce projet. Avec Fresh Paint, Ottignies-Louvain-la-Neuve sera plus que jamais un musée à ciel ouvert et la ville s’enrichira sans doute d’autres œuvres à l’avenir.

"Ca devient une espèce de marque de fabrique et je suppose que ça n’en restera pas là, indique David Da Camara, échevin de la culture. On se rend compte qu’il y a un gros potentiel. Louvain-la-Neuve est très attirante pour cette forme d’art mais on a aussi des surfaces intéressantes à Ottignies, des ponts et des pignons par exemple. On pourrait imaginer un circuit touristique sur l’art mural entre Louvain-la-Neuve et Ottignies."

Hugues Van Peel

Retrouvez l'article original sur RTBF