Coronavirus en Flandre : la ville de Diest licencie un deuxième membre du personnel pour fraude à la vaccination

La Ville de Diest a licencié un deuxième membre de son personnel, ont annoncé vendredi soir les autorités locales. Employée au centre d'appels du centre de vaccination, la dame avait illégalement inscrit des collègues, des amis et des membres de sa famille. "Sur la base du dossier complet, le collège a pris la décision de mettre fin à la coopération, avec effet immédiat", a déclaré le bourgmestre Christophe de Graef.

Mardi soir, la Ville avait déjà licencié un premier employé pour la même raison. Le 4 mai, elle avait découvert que certains membres du personnel avaient effectué des fraudes à la vaccination au centre Den Amer de Diest. Le directeur général de la commune a immédiatement lancé une enquête et informé le collège des échevins. Après une audition mardi soir, le collège a décidé de résilier le contrat de travail de l'employé avec effet immédiat.

Motif disproportionné

Au cours de la première procédure, un deuxième cas de fraude est apparu. Il est apparu qu'une autre membre du personnel avait également pris rendez-vous pour plusieurs personnes issues de son cercle privé et professionnel. Cette employée aurait inscrit son partenaire, ses parents, ses beaux-parents, son beau-frère, un collègue et un ami sur la liste des vaccinations. Selon la travailleuse, elle ne pouvait pas être blâmée, car les règles du centre de vaccination manquent de clarté. Elle affirme que ses propres superviseurs auraient également été vaccinés. Selon elle, le licenciement pour motif grave était disproportionné parce que la ville avait décidé de gérer elle-même le centre d'appels et de ne pas le confier à des organisations professionnelles.

Sa défense n'a toutefois pas trouvé grâce aux yeux du Collège des échevins. Au total, la Ville de Diest a pu identifier quinze réservations irrégulières. Grâce à une réaction rapide, huit de ces réservations ont été retirées du planning des vaccinations.

 

Belga

Retrouvez l'article original sur RTBF