Ville de Bruxelles 1000

Assises Bruxelles: le procès de Ionel Cirlan, accusé d'un incendie volontaire mortel, débute mercredi

La cour d'assises de Bruxelles procédera mercredi après-midi au tirage au sort des jurés pour le procès de Ionel Cirlan.

Elle entamera ensuite l'instruction d'audience lundi matin. Ionel Cirlan, un homme de 52 ans, est accusé d'avoir volontairement bouté le feu à un immeuble de la rue Haute à Bruxelles, en août 2019, ayant causé la mort d'un homme, Ionut Popovici, qui était âgé de 35 ans.

Les pompiers de Bruxelles ont été appelés, le 9 août 2019 vers 21h30, pour un violent incendie dans un bâtiment de trois étages à l'abandon, occupé par des squatteurs, rue Haute, au croisement avec la rue des Alexiens.

Le feu avait pris dans une pièce au premier étage et était d'origine criminelle. Un corps calciné a été découvert dans les décombres. Une enquête a été ouverte et la victime a été identifiée comme étant Ionut Popovici.

Des habitants de l'immeuble sinistré ont ensuite fait part à la police de leurs soupçons envers Ionel Cirlan, qui avait été mis dehors du squat la veille des faits.

L'accusé sur des images de vidéo-surveillance

Grâce à des images de caméras de vidéo-surveillance, les enquêteurs ont pu retracer le fil des événements. Dans la nuit du 8 au 9 août 2019 vers 01h30, trois habitants de l'immeuble, Ionel Cirlan, Iuliana B. et Vasile C., se sont violemment disputés sur la voie publique. L'accusé a reçu, de la part de Iuliana B., plusieurs coups de bâton et des gifles, sans riposter.

Vers 07h00, Ionel Cirlan est revenu à l'immeuble, accompagné d'un autre homme. Ils ont jeté des pierres et des bouteilles sur la fenêtre de la pièce occupée par Iuliana B. Un premier début d'incendie a eu lieu vers 11h00, rapidement éteint par les pompiers.

Un second incendie s'est déclaré vers 21h20 et les images permettent de constater que Ionel Cirlan était dans les environs proches dès 20h40, en compagnie de sept autres personnes, dont la victime, Ionut Popovici. On y voit notamment l'accusé désigner l'immeuble du doigt à ses compagnons. Ceux-ci ont quitté les lieux vers 21h20.

Lors de son interrogatoire par la police, l'accusé a déclaré qu'il a rencontré Ionut Popovici et cinq ou six autres personnes, dans un parc, le 9 août dans la journée, et qu'ils ont bu ensemble. Ces personnes ont vu les traces de coups qu'il avait à l'œil et lui ont proposé de l'accompagner au squat pour qu'il puisse récupérer ses affaires, a-t-il dit. Ils se sont alors rendus sur place en soirée et ont été invités à manger par ses anciens cohabitants.

L'accusé a déclaré que ses compagnons et lui sont entrés, ont mangé puis sont partis peu de temps après. Il a affirmé qu'il n'avait pas mis le feu et qu'il n'y avait pas d'incendie lorsqu'il a quitté les lieux. Il a précisé que Ionut Popovici a fait demi-tour pour retourner chercher quelque chose dans le bâtiment, mais qu'il ne l'a plus revu ensuite.

Belga

Retrouvez l'article original sur RTBF