Waterloo 1410

De la bière belge au vin de Bordeaux, Renaud Limbosch a trouvé son domaine de prédilection

Originaire de Waterloo, Renaud Limbosch a quitté sa région natale il y a bientôt 30 ans. Celui qui rêvait de relocaliser les matières premières de la bière en Belgique s’est finalement jeté corps, âme et talent dans la production de vins bordelais. Présent au festival "Eat Brussels, Drink Bordeaux", le vigneron revient sur son parcours.

Renaud Limbosch, la petite cinquantaine ne s’était pas destiné à travailler dans le vin à la sortie de ses études. Son mémoire portait d’ailleurs sur le domaine brassicole et son envie profonde de relocaliser en Belgique la production d’orge. L’ingénieur agricole diplômé de Gembloux trouve très vite un emploi dans projet subventionné pour mener à bien ses recherches sur le sujet. Quelques années plus tard, le fond est arrêté et ses recherches par la même occasion.

Plus ou moins au même moment, le hasard fait qu’il revoit un de ses anciens cokoteurs. Ce dernier lui apprend qu’un domaine bordelais recherche un régisseur, un job qui selon son ami devrait l’intéresser. " J’ai été séduit d’autant que je connaissais la région pour y être allé en famille en vacances depuis mon plus jeune âge. Prendre la décision de déménager dans cette région n’était donc pas compliquée ", nous explique Renaud.

En 1987, Renaud quitte donc le Brabant wallon et débarque dans le Bordelais où il va acquérir de nouvelles connaissances et compétences. Il devient en quelque sorte consultant. " C’était un bon apprentissage pour moi, car j’étais payé pour trouver des solutions à apporter aux problèmes rencontrés par les vignerons ", explique-t-il. Après 8 années au service des autres, Renaud Limbosch sent venu le temps de mettre ses compétences et son expérience à son propre service. Il rêve donc d’acheter un château. Après 2 années de recherche avec son épouse, ils découvrent et tombent sous le charme du Château Tifayne.

Le succès est vite au rendez-vous, 100% de sa production trouve acquéreur sur le négoce. Encore aujourd’hui, le Château Tifayne produit presque toutes les couleurs de Bordeaux et toujours en AOC.

Depuis 5 ans, Renaud propose également des chambres d’hôtes sur son domaine : " cela permet des échanges, des rencontres et de nombreux apprentissages pour les visiteurs sur notre métier ".

Aujourd’hui, Renaud Limbosch se dédie toujours majoritairement à son domaine. Une autre activité occupe le temps qu’il lui reste : la représentation des vins de Bordeaux à l’étranger. Le Belge travaille en étroite collaboration avec l’office du tourisme bordelais pour mettre en valeur leur or rouge. Il est aussi administrateur à l’office du tourisme de Saint-Emilion. Plusieurs casquettes qu’assume avec énergie cet expatrié.

Aurore PEIGNOIS