Blégny 4670

Un hyper hippophile qui a transformé sa passion en métier

Tout petit, Michel regardait déjà avec admiration les chevaux dans la prairie en face de chez lui. Depuis il a toujours été entouré par la plus belle conquête de l’homme et lui fabrique des selles en cuir sur mesure.

Vite en selle

" A 14 ans j’ai passé 2 mois de vacances dans un atelier de sellerie. Puis, comme je faisais 1m40 et 38kg je suis devenu apprenti jockey. Je nettoyais les boxes et le matériel et je montais. Mon patron m’a laissé concourir, j’ai même gagné 3 courses ", nous explique Michel Broze de Blegny.

A 18 ans, il gagne sa vie comme cariste mais impossible d’oublier le cheval. Il continue donc de de monter en parallèle et un jour il doit réparer du matériel de monture qui a cassé, c’est le déclic. Il décide d’ouvrir son atelier et de travailler le cuir. 28 ans après il ne s’en lasse toujours pas.

" Une selle c’est comme une paire de souliers "

Pour faire une bonne selle sur mesure " il faut la bonne taille, la bonne grandeur, le cheval doit être à l’aise et la selle doit se faire correctement à l’animal. Et il faut 5 jours complets pour en fabriquer une ". Michel continuera à être cariste et fera également des ceintures, des portefeuilles, des sièges de voiture, des selles de motos et autres colliers de chien pour acheter le coûteux matériel de sellier.

En peaux de chèvres, de vaches, de taureaux ou même de porc, " c’est formidable tout ce qu’on peut faire avec ce matériau. Travailler une ceinture en cuir repoussé c’est magnifique. Malheureusement quand je vois le prix des ceintures en magasin, je me dis que je ferais mieux de les louer… C’est vrai, c’est très solide, mon ancien contremaître je l’ai vu 15 ans avec une ceinture que je lui avais faite ".

Transmission de savoir

Aujourd’hui Michel ne fait plus beaucoup de selles. " Les cuirs viennent d’Angleterre et sont envoyés en Inde, au Pakistan ou en Chine, la main d’œuvre y est moins chère ".

Mais il continue de travailler le cuir et surtout il transmet son savoir-faire à quelques passionnés dans une étable près de chez lui. Ils feront un hobby ou un métier de cette transmission, peu importe, " et le bonheur qu’on partage à travailler le cuir ensemble je sais qu’ils ne l’oublieront pas ".

Ce 17 novembre n’hésitez pas à faire un tour dans l’atelier de ce passionné de cuir et de cheval.

Michel Broze

Rue de la Sarte , 70

4671 Blegny (Saive)

Tel. 0495267648

mb.cuir@gmail.com