Aubel 4880

Un nouvel observatoire astronomique à Manhay

La période propice à l’observation des étoiles filantes approche. A Manhay, un nouveau centre d’observation astronomique est en cours de construction. Il permettra, dès ce week-end, d’accueillir les passionnés du ciel nocturne tant pour la réalisation de photographies que de vidéos.

Les deux observatoires astronomiques se situent sur les hauteurs de l’Ardenne, entourés des champs et des forêts. L’un est déjà opérationnel, l’autre le sera d’ici peu. Les deux télescopes, l’un destiné à la photographie, l’autre à la vidéo, ne peuvent pas s’utiliser en même temps, de par l’espace restreint dans l’observatoire. La création d’un nouveau était donc devenue indispensable pour Pierre Ponsard, administrateur de la société astronomique de Liège et responsable des observatoires de La Fosse.

Le choix du lieu, à Manhay, n’a pas été laissé au hasard. "On est ici dans un lieu préservé, loin des centres de pollution lumineuse, c’est donc idéal", explique Pierre Ponsard. Ce nouvel abri métallique hémisphérique se déplace sur deux rails pour s’ouvrir et laisser place aux deux télescopes. Ils permettent d’admirer le ciel à 360 degrés. Le nouveau centre, à la demande des autorités communales, a été construit à l’identique du premier, et ce par des bénévoles. Jean-Luc Mairlot est l’un d’eux. Il explique qu’en tant qu’habitué de l’endroit, c’est normal de donner un coup de main. C’est aussi la création d’un espace supplémentaire qui permet aux amateurs d’astronomie de ne pas se marcher dessus lors des soirées de plus grande affluence.

Des étoiles filantes, la lune sous tous les angles, Saturne, Jupiter et même des aurores boréales pour les plus chanceux, seront à venir observer au cours des nuits dégagées cet été. Les rendez-vous sont fixés : dès les nuits de samedi et dimanche à 23h00, si la météo est clémente, pour les premières nuits accompagnées à l’observatoire de La Fosse à Manhay. Les suivantes, pour admirer les étoiles filantes, auront lieu les 11-12-13 et 14 août.

OG

Retrouvez l'article original sur RTBF