Charleroi 6000

Semaine de réalisation de courts-métrages du 19 au 25 août au Festival Kino Carolo

Du samedi 19 au vendredi 25 août 2017 se déroulera la 3ème édition du Festival Kino Carolo, au Cinéma Quai 10 de Charleroi.

Pour cette troisième édition, c’est le cinéma Quai 10 qui accueille cet événement international du microcinéma et de création indépendante. Pendant une semaine, 60 réalisateurs, comédiens et techniciens se rassemblent pour créer des courts-métrages.

Cette année, les thèmes proposés sont :

  1. Le Néoréalisme (Passolini, Rosselini, Monicelli, De Sica, …)
  2. Le Surréalisme (Bunuel, Fellini, Kubrick, Cocteau, …)
  3. La Nouvelle Vague (Truffaut, Godard, …)

Les réalisateurs devront trouver leur inspiration à travers ces thèmes initiés par leurs grands maîtres respectifs. N’hésitez donc pas à venir voir le résultat, qui promet certainement d’être époustouflant !

Festival Kino ?

Ce concept original de Festival Kino vient tout droit du Canada. Des cellules Kino se sont d’ailleurs multipliées à travers le monde suite à son apparition. Un Festival Kino, c’est là où sont créés des films spontanés par des artistes présents sur les lieux-dits du festival , en collaboration avec les artistes ayant également répondu présents au festival.
Le Festival Kino Carolo a pour particularité d’être totalement indépendant. Durant une semaine, tournages, montages et soirées de projection s’enchaîneront.

Planning de l'événement

  • Samedi 19 août, 19h00 : Ouverture du festival, en présence d’Harry Kümel, parrain. Animation : Jacky Druaux, Las Estrellas Andaluzas (Flamenco), Smart Charleroi
  • Dimanche 20 août, 13h30 : Leçon de cinéma par Harry Kümel (Néoréalisme, Surréalisme, Nouvelle Vague)
  • Mercredi 23 août, 20h00 : projections Kino des années précédentes et remise des prix. Animation : Humoriste SUM
  • Vendredi 25 août, 20h00 : projection des courts-métrages réalisés durant la semaine festivalière
  • Suivi à 23h30 : After-soirée à la Manufacture Urbaine concert

Pour plus d'informations, rendez-vous sur le site internet du festival.

 

Sarah Troquet