Berchem-Sainte-Agathe 1082

Les Journées bruxelloises de l'Eau se tiendront du 20 au 26 mars

En prélude de la journée mondiale de l’eau du 22 mars, la ministre bruxelloise de l’Environnement Céline Fremault a présenté mardi, au moulin de Lindekemale à Woluwe-Saint-Lambert, la programmation gratuite des Journées bruxelloises de l’Eau, organisées par Bruxelles Environnement, Coordination Senne et une cinquantaine de partenaires associatifs, communaux et régionaux.

 Intitulée « À la découverte du patrimoine bleu de Bruxelles! », cette semaine d’activités se déroulera du lundi 20 mars au dimanche 26 mars.

Le patrimoine bleu de la capitale sera mis à l’honneur toute la semaine. « Les Journées bruxelloises de l’Eau vont participer à la réappropriation de l’Eau par le citoyen bruxellois », a expliqué Céline Fremault. « Je voudrais que le Bruxellois puisse découvrir ou redécouvrir toutes les facettes du cycle anthropique de l’Eau. J’ai constaté la présence l’an dernier d’un grand nombre d’enfants. J’ai tenu à ce que l’on privilégie tout spécialement l’aspect convivial et familial de l’événement ». Le dimanche de clôture sera plus particulièrement festif. Des petits déjeuners et des animations familiales seront ainsi proposés dimanche matin au bord de l’eau au Rouge-Cloître à Auderghem, à la ferme Nos Pilifs à Bruxelles, à la ferme Rose à Uccle et au parc Roi Baudouin à Jette. Tout au long de la journée, plusieurs activités seront organisées, à savoir des promenades guidées le long des cours d’eau bruxellois, des visites d’un bassin d’orage et d’un réservoir d’eau potable ou encore des initiations à l’aviron. Durant la semaine, une programmation est aussi proposée en soirée avec des films et des conférences. Une exposition sur la biodiversité sera visible jusqu’au 22 mars au BEL, situé avenue du Port. Les écoles bénéficieront par ailleurs d’un programme spécial visant à sensibiliser les élèves. Les professionnels et les étudiants sont invités le 22 mars au séminaire « Gestion des eaux pluviales avec un focus sur les constructions en zones inondables ». « Le 22 mars sera aussi l’occasion pour moi de lancer le groupe de travail sur la précarité hydrique, en collaboration avec Hydrobru et Vivaqua », a ajouté la ministre. « Les montants des factures impayées a doublé en dix ans et les frais pour récupérer ces montants ont été multipliés par dix ». Les participants sont invités à partager leurs photos sur les réseaux sociaux en utilisant le hashtag #BeWaterBeBrussels (Belga)

Retrouvez l'article original sur BX1