Berchem-Sainte-Agathe 1082

La première kvasserie ouvre ses portes à Bruxelles

Brussels Kvas offre une boisson saine pas comme les autres.

A l'origine, chaque famille d'Europe de l'Est possédait sa recette familiale. Et pendant l’Union Soviétique, des marchands ambulants, reconnaissables à leurs citernes jaunes, vendaient la précieuse boisson de village en ville.

La Kvass, c'est donc une boisson qui vient des pays de l'est. Elle est produite à base de céréales fermentées (ici du seigle et de l'orge) et contient peu d'alcool. Son goût est malté et légèrement sucré. Aujourd'hui, les versions industrielles mettent beaucoup plus de sucre, sous forme de caramel, d'arômes artificiels et autres substituts. Brussels Kvas veut donc incarner un retour aux sources avec une touche de modernité.

Les plus anciennes traces archéologiques de brassage nous viennent d’Egypte, de Mésopotamie et de Chine. Les chercheurs ont pu identifier des traces de fermentation spontanée de céréales donnant une boisson alcoolisée et sucrée. Nutritive, elle était utilisée comme paiement pour les ouvriers des fameuses pyramides. Le Kvass, dans sa forme traditionnelle, se rapproche donc de l’ancêtre de la bière!

La genèse d’un retour aux sources

C'est lors d'une promenade dans les rues de la capitale qu'Igor et Nat ont retrouvé ce souvenir d'enfance. Dans une épicerie qui proposait des produits d'Europe de l'Est, nos deux amateurs ont retrouvé du Kvass en bouteille. Mais pour eux, elle était trop artificielle. Et nos deux amateurs se pose alors la question de comment retrouver le goût du Kvass de leur enfance? La première idée, c'est de goûter les différentes bouteilles vendues dans la distribution. Mais une nouvelle fois, c'est la déception. 

Du coup, en retrouvant d’anciennes recettes traditionnelles de "grands-mères" Igor et Nat avaient la solution sous leurs yeux : s’il était impossible de retrouver l’ancien Kvass… ils allaient le ressusciter eux-mêmes!

La naissance du Brussels Kvas

Après trois ans d’élaboration, Igor et Nat proposent désormais leur Brussels Kvass. Basée sur une recette traditionnelle ancienne, ce Kvass perd un “s” pour indiquer plusieurs innovations. La microbrasserie est petite, car elle vient seulement de démarrer au mois de novembre. Mais les propriétaires veulent rapidement agrandir et cherchent des investisseurs.

"Mais ici, la fermentation est spontanée, comme pour certaines bières belges de Bruxelles et des alentours (les fameux lambics), créant un lien culturel avec la Belgique et le monde du brassage. La levure, encore vivante, reste ainsi présente dans la boisson finale", nous explique Nataliia.

Et d'ajouter : "Brussels Kvas est élaboré en utilisant des techniques et des outils modernes, profitant du savoir-faire belge et proposant une réinterprétation moderne d’une boisson traditionnelle. Cette boisson, très faible en alcool, utilise des ingrédients de qualité qui favorisent la digestion, un apport en nutriments et peu de sucres, grâce à la combinaison de levures et d’une lacto-fermentation."

Brussels Kvas représente donc le fameux melting pot belge, entre différentes cultures mais aussi entre tradition et modernité. Brassé en circuit court, Brussels Kvas possédera bientôt son label certifié BIO!

"Pour le moment, elle est disponible dans quelques magasins en Belgique, mais en 2020, on espère la voir dans tous les bars de Bruxelles. Aujourd'hui, les gens commencent à préférer les boissons sans alcool, ou peu alcoolisée. Notre Kvas est donc une alternative saine. C'est une boisson naturelle vivante. Le goût change dans la bouteille. Si vous la voulez plus sucrée, il faut attendre quelques temps et la mettre au frigo. Par contre, si on veut la boisson moins sucrée, il faut la laisser à température ambiante", conclu Nataliia.

Plus d'informations :