Aubange 6790

Covid-solidarity : une initiative citoyenne pour venir en aide à ses voisins !

Le site covid-solidarity.org permet aux bénévoles de proposer de l'aide à leur voisins pour leurs courses de nourriture et de produits de première nécessité.

Le gouvernement et le personnel médical nous recommandent de rester à domicile et d’éviter au maximum les déplacements. L’objectif est de prévenir la propagation du virus et de protéger au mieux les personnes les plus à risque (personnes de +65 ans ou avec des antécédents médicaux). Pourtant, ces personnes plus vulnérables et parfois isolées doivent aussi se nourrir et se procurer des produits de première nécessité.

Pour venir en aide à ceux et celles qui ne savent ou ne veulent pas se déplacer, des initiatives bénévoles et citoyennes émergent à l’image de celle d’un groupe d’entrepreneurs et d’étudiants de la communauté BeTech : covid-solidarity.org.

S’entraider pour les courses

Concrètement, les créateurs du site internet proposent aux personnes isolées d’imprimer et de remplir un formulaire de liste de courses à déposer sur leur fenêtre, devant leur porte ou dans leur hall d’entrée à destination d’un voisin bénévole. À l’inverse, le bénévole peut spontanément imprimer le papier et le déposer dans les boites aux lettres de ses voisins avec ses données de contact. L’idée est donc bien de créer un lien social.

Le bénévole fait alors des courses " raisonnables " en respectant les règles de base d’hygiène, avance l’argent, dépose les courses devant la porte et prend contact avec la personne bénéficiaire pour la prévenir. Pour le remboursement, le bénévole communique ses données de compte via le formulaire de liste de cours ou via un simple sms. Par ailleurs, le site propose de s’enregistrer (soi-même ou un proche) pour soit proposer de l’aide, soit en chercher. Depuis le 25 mars, ils ont également activé leur numéro de téléphone, le 02 808 96 54.

Le projet est en fait né d’un constat : beaucoup de (jeunes) bénévoles se disent prêts à aider, mais l’expriment sur Facebook. Or les personnes âgées et isolées ne sont pas forcément des adeptes des réseaux sociaux. "Le message ne sert donc qu’à moitié. Avec notre projet, nous demandons aux jeunes de communiquer leurs intentions sur papier et de les déposer simplement chez leur voisin " explique Olivier Rousseaux à l’origine du projet.

Une initiative 100 % citoyenne et bénévole

Tout commence vendredi dernier lorsqu’Olivier Rousseaux poste un message sur son compte Facebook pour lancer un hackathon, c’est-à-dire un événement qui réunit des développeurs volontaires autour d’un projet collaboratif de programmation informatique.

"D’abord seul, j’ai été rejoint par 5, 25 et maintenant 50 collaborateurs bénévoles. Aucun des membres de ce projet ne se connait réellement : nous ne sommes pas au départ un groupe de potes! " explique Olivier Rousseaux. "Nous sommes originaires de partout en Belgique, nous travaillons à domicile et nous discutons sur une plateforme de chat en ligne. " Ainsi, en fonction des compétences de chacun (programmation, design…), les membres se sont réparti les rôles pour construire et développer le site.

Une couverture nationale

Depuis le lancement du projet dimanche soir, ils ont reçu le soutien des magasins de la grande distribution et connaissent une couverture nationale. En fonction des prochaines décisions prises par gouvernement, le projet est susceptible d’évoluer. " Pour éviter les risques de contamination, nous sommes en train de développer un modèle de liste de courses 100 % digitale avec un formulaire à compléter directement depuis le site internet. "

Plusieurs starts-up sont d’ailleurs entrées en contact avec Olivier en vue de l’aider à rendre son projet encore plus efficace. " Nous envisageons de mettre en place une ligne d’appel gratuite avec un système de dispatching décentralisé. L’idée serait d’avoir une communauté de bénévoles qui peuvent récupérer les appels et redistribuer les listes de courses auprès des bénévoles disponibles et à proximité. "

Toutes les informations sont à retrouver sur le site internet de l'initiative. Depuis le 25 mars, leur numéro de téléphone est également actif: +32 2 808 96 54.

Maxime Maillet