Ottignies-Louvain-la-Neuve 1340

CovEvent, la start-up pour vous aider à prévoir le covoiturage en soirée

En cette fin d'année, vous cherchez peut-être comment rentrer chez vous en toute sécurité. CovEvent pourrait être la solution : Cette start-up belge propose un utilitaire permettant d'organiser facilement le covoiturage vers des événements.

Deux jeunes diplômés, Jean-Benoit Henry et Nicolas Cognaux, ont lancé leur start-up, CovEvent, durant leurs études. Celle-ci consiste en un utilitaire du même style que Doodle (qui gère la planification d'événements de manière simple et rapide), mais pour le covoiturage. En seulement quelques secondes, un organisateur peut enregistrer son événement sur la plate-forme et obtenir un lien personnalisé qu'il transmettra à ses invités. A l'adresse du lien, ceux-ci pourront organiser leur covoiturage grâce à une carte interactive et un échange de coordonnées.

Et le moins que l'on puisse dire, c'est que jusqu'ici, leur application rencontre un certain succès. Sur leur première année écoulée, on compte approximativement 150 événements couverts. Mais depuis le mois d'octobre, ils en sont déjà à 50 événements couverts. Des chiffres qui prouvent le développement rapide de la start-up et qui peuvent expliquer la présence de CovEvent en finale de la Start Academy. Cet événement est un concours de projets de création d'entreprises accessible à tous les étudiants entrepreneurs au cours duquel les deux jeunes diplômés ont reçu le prix du public.

Cette idée est venue de Jean-Benoît, qui cherchait un moyen de transport pour se rendre à une soirée. L'Yncubator (une entreprise qui souhaite aider les jeunes entrepreneurs) lui a précisé que son idée d'une start-up de covoiturage était excellente, mais pas réalisable seul. Il a alors demandé l'aide de Nicolas, qui connaissait déjà le monde des entreprises. "Jean-Benoît m’a parlé du projet, et j’étais partant pour me lancer dans une nouvelle aventure, nous explique Nicolas Cognaux. J’ai toujours aimé ce milieu de l’entreprise, j’en avais déjà créé une qui n’avait pas fonctionné suite à des désaccords avec mon ancien collègue."

Cette attirance pour le monde des entreprises les a poussés à se motiver, et surtout à rencontrer des personnes du marché et du milieu. "Lors de la première année de création, nous avons mis notre application en bêta, et on a testé toutes les fonctionnalités de notre produitPuis croiser des personnes du marché nous a aidés à trouver des problèmes auxquels nous n'avions pas pensé."

Un sujet qui les intéresse, et surtout qui les touche

Mais leur attirance pour les start-up n'est pas la seule raison pour laquelle Nicolas et Jean-Benoît se sont lancés dans pareille démarche. "Quand on crée son propre projet, sur un sujet qui touche le public et qui nous intéresse, c’est toujours important, détaille le co-fondateur de CovEvent. Puis nous sommes conscients de la problématique de la sécurité routière. Ce projet nous permet de rendre la vie plus facile aux participants, aux chauffeurs, aux organisateurs des événements... Bref, à tout le monde." En effet, les accompagnateurs doivent remplir un sondage de satisfaction concernant le pilote à la fin des trajets. "On donne des avertissements pour la sécurité. Un sondage est prévu à la fin pour savoir si le chauffeur a bu pendant la soirée, s'il roule vite et dangereusement, s'il était aimable, etc. Tout cela pour donner un avis de confiance sur le chauffeur pour ses futurs accompagnateurs."

Pour le moment, les deux jeunes entrepreneurs ne peuvent pas se permettre de vivre de leur start-up. Mais cela reste un rêve aux yeux de l'entrepreneur. "Pour le moment, c'est impossible de vivre de notre start-up, nous raconte le jeune néo-Louvaniste. J'ai un job à plein temps à côté, et pendant mes temps libres, je travaille sur notre start-up. Mais je rêve de pouvoir vivre de notre entreprise."

Pour plus d'informations, voici leur site : https://covevent.be/

 

Charlélie Van Driessche