Beloeil 7970

Cet été, ça va glaner dans les plaines de l'Escaut !

Le parc naturel des Plaines de l’Escaut lance cet été un projet de glanage sur ses 7 entités communales. L’objectif est double : éviter le gaspillage alimentaire et mettre en lumière le travail des producteurs locaux.

Avez-vous déjà participé à un glanage ? Mais savez-vous ce que c’est exactement ? Pratique ancestrale, le glanage consiste à ramasser des pommes de terre ou d’autres légumes (carottes, haricots, oignions, courges…) non récoltés par un agriculteur directement dans son champ. Une bonne idée d’activité conviviale en famille pour récolter gratuitement des légumes à deux pas de chez soi et éviter ainsi le gaspillage alimentaire.

Cette initiative est proposée pour la première fois par le Parc naturel des Plaines de l’Escaut en Wallonie Picarde dans les 7 entités communales sur lesquelles ce parc étend ses 46 500 hectares : Antoing, Belœil, Bernissart, Brunehaut, Péruwelz, Rumes et Tournai.

À la découverte du monde agricole

Le projet permet aussi d’aller à la rencontre des producteurs et d’agriculteurs du coin. Avant chaque glanage, l’agriculteur propose en effet une visite de son exploitation avec des explications sur son travail quotidien. " Ce projet offre une visibilité à tous ces fermiers, en particulier ceux qui ont par exemple un magasin ou des points de vente dans leur ferme. " précise Mathieu Bonnave en charge du projet.

Outre une sensibilisation à l’agriculture durable et au circuit court, cette activité de glanage aide l’agriculteur à assainir ses parcelles en limitant les possibles repousses dans la culture suivante. Du win-win donc. " Puis nous avons envie de collaborer avec des associations communales qui viennent en aide aux personnes défavorisées. À la fin du glanage, nous mettons ainsi à disposition un bac solidaire : si les participants se rendent compte qu’ils ont trop glané pour leur consommation personnelle, ils peuvent déposer le surplus dans ce bac. " complète Mathieu Bonnave.

Ces récoltes débutent ce mardi 28 juillet et se poursuivront jusqu’à la fin de l’automne. Elles s’organisent ponctuellement en semaine de 17 h à 19 h ou le samedi de 9 h 30 à 11 h 30.

Une inscription obligatoire

Pour participer et être tenu au courant des différents glanages, vous devez vous inscrire sur une liste via ce formulaire. " Sur ce listing, nous avons déjà près de 500 personnes inscrites principalement originaires des 7 entités. Nous mettons vraiment l’accent sur le local et nous invitons donc ceux qui ne vivent pas sur ces entités à aller spontanément à la rencontre des producteurs et des agriculteurs près de chez eux. "

Grâce à ce listing, les responsables peuvent ensuite vous envoyer un mail pour vous communiquer la date et le lieu de rendez-vous au cas par cas. Une fois ces informations transmises, vous devez alors vous inscrire au glanage par téléphone ou e-mail (sous réserve des mesures sanitaires).

Par ailleurs, les agriculteurs et producteurs ont également la possibilité de prendre contact avec le parc naturel s’ils souhaitent faire partie de ce projet. Plus d’informations sur le site internet du Parc naturel.

Maxime Maillet