Bubble, l'application qui permet d'acheter, de classer ses BD et de se connecter aux librairies

S'il existe plusieurs solutions pour trier ses bandes dessinées, Bubble propose une immersion importante dans le 9e art.

Amateur des bandes dessinées, ne vous êtes-vous jamais dit devant le rayon de votre libraire préféré, "est-ce que ce tome-là, je l'ai?". Car dès que l'on commence à avoir une collection importante, il est parfois compliqué de connaître l'ensemble des BD que sa collection contient.

S'il existe plusieurs solutions pour classer sa collection, l'une d'entre elle commence de plus en plus à faire parler d'elle. Lancée en janvier 2016, l'application Bubble propose la vente d'albums par le biais d'un réseau de libraires et à ses utilisateurs d'avoir la liste complète de sa bibliothèque dans son smartphone afin de voir ce qu'il manque dans une collection, et du coup les suggérer à l'achat.

Une idée qui date de 2016

Il y a quatre ans, Nicolas Dévé, le co-fondateur et lecteur de BD cherche sur Internet ce qui pourrait lui convenir pour classer ses BD. "Je suis un petit lecteur. J'avais 250 BD et comme je suis un peu geek, je gère mes séries télé et vins notamment, quand je cherche sur les BD, je vois qu'il n'y a rien comme applications. En ce qui concerne les sites, ils ne sont pas supers modernes. Il y avait bien des choses qui existaient sur le web, mais elle ne me correspondaient pas", commence par nous expliquer Nicolas.

Et d'ajouter : "Je voulais juste une appli simple pour lister ma collection, m'aider à voir ce qu'il manquait et avoir les nouveautés."

Finalement l'application est née. D'abord via crowfunding. Elle est aujourd'hui disponible sur Android et iOS et même via son ordinateur. Le but donc, c'est de faire gagner du temps tout en permettant de suivre ses séries préférées. Mais aussi d'acheter et de trier nos albums tout en s'informant des sorties grâce à l'agenda. Aujourd'hui, Bubble compte huit personnes, cinq temps pleins et trois stagiaires.

Comment ça marche?

Une fois son compte créé sur l'application, il faut ajouter ces albums, ce qui n'est pas simple pour certains au vu de la taille des collections. Mais, plusieurs techniques sont possibles. On peut chercher les albums dans la base de données de l'application, ou carrément scanner le code-barres d'un album pour que celui-ci s'ajoute automatiquement.

Avoir sa collection, mais pas que

Au-delà de pouvoir bénéficier d'un outil pour gérer sa collection, Bubble, c'est aussi une mise en place avec les librairies. Ces dernières, en s'acquittant d'un abonnement mensuel à l'application, peuvent augmenter leurs ventes. "Les ventes de BD par l'application ont fortement augmenté. On a passé deux millions d'euros de commandes l'année passée", continue Nicolas.

Un développement constant

Si l'application permet d'encoder 300 BD gratuitement, au-delà, il faut avoir le statut "Infinity". Un statut qui s'obtient en payant un abonnement mensuel ou en passant commande via l'application. "On a développé une version payante pour aussi ajouter plein de choses. On sait rajouter si notre BD est une première édition, on peut aussi enregistrer des albums qui ne sont pas dans la base de données".

Et à côté des achats et de l'encodage, Bubble souhaite développer un troisième pilier. "Oui, le côté éditorial. On écrit des chroniques, on fait des vidéos, on accueille des auteurs, le tout en lien avec l'actualité. On a voulu écrire des choses qu'on ne trouvait pas autre part. Par exemple, comment se mettre aux mangas ou aux comics."

Si pour le moment, ce sont plus de 160 000 utilisateurs qui sont sur Bubble, l'application souhaite continuer à grandir. 

Quelques chiffres :

  • 160 000 utilisateurs
  • 30 000 000 albums enregistrés
  • 40% bd, 50 mangas et 10% comics.
  • 2 millions d'euros de commandes en 2020
  • 17500, le nombre record de BD détenues par un utilisateur

Plus d'informations :

P.L.