Chièvres et sa base aérienne

Chièvres occupe une position centrale dans le Hainaut. La commune est surtout connue pour sa base aérienne occupée depuis 1967, par convention, par les troupes de l’OTAN.

Chièvres était, à l’époque de Charlemagne, un important centre politique et religieux. C’était une des premières cités à obtenir des libertés communales. La « charte-loi de Chièvres » de 1194 est un des plus anciens actes administratifs connus chez nous.

Au 12e siècle, la localité aurait été entourée d’une enceinte dont il ne reste aucune trace aujourd’hui.

Aux 13e et 14e siècles, Chièvres a intensifié ses activités commerciales et industrielles, une seconde enceinte a été édifiée, on y a également construit des tours de guet. La tour de Gavre construite au 15e siècle est un témoin de cette période faste pour Chièvres. Elle est percée de trois canonnières destinées à recevoir la petite artillerie de défense.

La Grand-Place est bordée de maisons anciennes et d’un hôtel de ville de style Louis XVI. On peut aussi y apercevoir le château d’Egmont, édifié par Charles de Croÿ en 1560.

Le jour du mercredi des cendres, laissez vous tenter par un jeu du coin. Le crossage en rue... On le dit "golf du pauvre", mais c'est surtout un moment de convivialité exceptionnel. Le but du jeu : 2 équipes s'affrontent, à coup de crosse (de club), pour amener la cholette (la balle) sur le fût de bière positionné devant le bistrot. Celui qui remporte son pari remporte aussi la tournée.

Le village d’Huissignies accueille, dans une ancienne ferme, un musée de la vie rurale. Il est le témoin de la vie d’autrefois, des tâches agricoles et du travail des artisans.

C. Vandelois