Flobecq 7880

Chez "Ben Artside", l'origami rencontre la décoration intérieure

Dans ses deux "concept stores" bruxellois, Benjamin Guillaume crée et vend des objets qui allient le design et l’art du pliage japonais.

C’est à deux pas de la place Flagey, au 43 de la rue Lesbroussart, que se pose la nouvelle boutique fort sympathique de "Ben Artside". Depuis la vitrine de ce concept store, qui a ouvert ses portes le 9 octobre, on peut y admirer quelques très belles créations : lampes, tissus et autres objets de décorations intérieures. Une fois dans le magasin, c’est un univers d’origami qui se dévoile à nous — c’est la spécialité de la maison, et de son gérant, Benjamin Guillaume.

Pour cet ancien assistant commercial, tout est affaire de passion. Féru de décoration intérieure et d’origami, il lance début 2018 une première boutique à St-Gilles, qui réunit ces deux arts, sous le nom "Ben Artside". Fort de cette expérience, il ouvre aujourd’hui une nouvelle enseigne, dans un espace plus grand et plus proche du public, dont il nous a ouvert les portes à l’occasion d’une rencontre.

L’origami, une passion qui se partage

D’emblée, la question se pose. Pourquoi cette passion pour l’origami ? "C’est une technique qui a tellement de possibilités", nous explique-t-il. "Je m’ennuie très vite, mais avec l’origami, c’est à chaque fois quelque chose de nouveau". Autodidacte, il a appris lui-même cet art originaire de Chine mais perfectionné par les Japonais. De son propre aveu, il lui reste encore beaucoup de choses à découvrir. Mais il tient à nous le préciser : faire de beaux pliages est accessible à presque tout le monde.

De fait, partager sa passion est aussi une de ses occupations. Depuis maintenant 3 ans, Benjamin Guillaume organise des ateliers pour apprendre aux amateurs à créer de la décoration intérieure en origami. Avec de très beaux résultats. Au bout de quelques heures, même les novices repartent avec une lampe réalisée par leur soin, avec toute la satisfaction qui vient avec.

Dans sa boutique, on peut admirer ses créations, mais aussi celles d’autres artistes, dont les œuvres sont exposées judicieusement. Friand de collaborations, Benjamin Guillaume présente des objets qu’il a réalisés avec d’autres personnes, comme une lampe à laquelle trois artistes différents ont contribué. Au cours de la visite, nous tombons sous le charme d’animaux en origami, enfermé sous des cloches de verre. Un vrai cabinet de curiosités.

Une enseigne bruxelloise

Comme il nous le souligne, la plupart des artistes exposés dans son magasin sont Bruxellois. Originaire de Guadeloupe, Benjamin Guillaume est arrivé dans la capitale belge il y a maintenant 10 ans, et séduit par son atmosphère et ses habitants, a décidé de s’y installer. Aujourd’hui, il met en avant ses créateurs.

Outre cette fibre locale, le magasin est également porté des valeurs éthiques et écologiques. Les objets vendus sont fréquemment réalisés avec du matériau de récupération ou recyclé, et un soin tout particulier est placé sur leur provenance.

Autrefois seul à la barre de l’enseigne, le designer, âgé de 33 ans a récemment été rejoint par une illustratrice et un stagiaire, qui l’épaulent dans ses activités. Avec d’autres rêves en tête ? Absolument. Ambitieux, il nous parle de son prochain objectif : un atelier de fabrication, où il pourra encore plus développer le "Artside" de Ben.

 

Adresses : 43 rue Lesbroussart, 1050 Ixelles / 3 rue de Rome, 1060 Saint-Gilles

Site web : https://www.kamilights.com/fr/

 

 

Adrien Corbeel