Ath 7800

#LaMatinéeEstTienne : Samuel Etienne part à la conquête de Twitch avec sa revue de presse matinale en streaming

Une revue de presse quotidienne sur Twitch, une plateforme de streaming (de vidéos en direct) initialement occupée par la communauté du jeu vidéo : c’est le projet de Samuel Etienne depuis décembre 2020. Le présentateur de "Question pour un champion" fait le tour des unes de la presse papier française chaque matin vers 9h30 pendant une heure ou jusqu’à 11 heures.

Un nouveau format sur cette plateforme qui commence seulement à être exploitée pour des sujets de société, d’actualité ou culturels. Depuis environ deux ans, Twitch n’est plus cantonnée au monde du "gaming" et encore moins depuis ces derniers mois et les confinements dus à la pandémie de coronavirus.

La formule lancée par Samuel Etienne fonctionne bien au point que France TV s’y est intéressée avec une première édition la semaine dernière d’un question-réponse (toujours avec Samuel Etienne) au sujet des vaccins contre le Covid-19.

 

Dans #OnVousRépond, l’animateur et Damien Mascret ont battu des records d’audience pour un créneau de matinée sur Twitch. Cette première "rencontre de deux mondes" n’en est pas vraiment une, car Samuel Etienne avait régulièrement participé à "La Nuit de la Culture" durant l’année passée.

Après ce préambule de streameur, voici donc #LaMatinéeEstTienne qui voit le jour en décembre 2020 et séduit rapidement. Samuel Etienne s’installe devant son set-up, autrement dit son bureau devenu petit studio composé d’un ordinateur, de plusieurs écrans, d’un micro et d’une caméra, pour faire ses directs sur Twitch chaque matin à 9h30. Sur un ton léger et chaleureux il décortique les unes de la presse quotidienne française tout bord confondu.

 

De l’Equipe au Journal du Dimanche en passant par l’Humanité, tout y passe et ce public dont la moyenne d’âge est de 21 ans est demandeur. Des rendez-vous qui démarrent à plusieurs milliers de personnes chaque matin, pour dépasser quotidiennement les 10.000 : "80% de mes viewers ont entre 18 et 35 ans selon le sondage que j’ai fait l’autre jour", commentait l’animateur français ce lundi matin lors de son live.

Dans ce monde du streaming où le créneau de grande affluence est le soir avec des lives où le public se calcule à six chiffres, rassembler 14.800 viewers (nom du public de Twitch) comme ce lundi matin, plaçait Samuel Etienne à la cinquième place mondiale des streams au moment de sa revue de presse.

Un rendez-vous gratuit, même si des dons ou abonnements premium pour une meilleure qualité sont monnaie courante, combiné au ton volontairement didactique et amical expliquent en partie cet intérêt grandissant des utilisateurs de Twitch. Mais pas que, il faut surtout des personnalités connues que l’on vient voir de son plein gré parmi la pléthore de lives simultanés.

55% des utilisateurs de Twitch ont entre 18 et 34 ans, estime le site Much Needed. En moins de deux mois, l’animateur comptabilise quasiment 200.000 abonnés et fidélise sa communauté qui prend le nom de "FC Samuel". Pourtant, même si l’initiative fait figure de pionnière elle n’est pas la seule dans le monde médiatique francophone, le youtubeur Hugo Décrypte complète son programme vidéo quotidien d’actualité sur Youtube par quelques lives sur Twitch lors d’évènements comme la prestation de serment de Joe Biden ou la couverture de manifestations Black Lives Matter en France.

Mais attention, Twitch possède des codes bien particuliers et il faut savoir créer son audience : "C’est un public très difficile, quand on veut voir quelque chose on doit cliquer dessus soi-même. Et pendant ce temps-là on aura une offre similaire de 30 ou 40 autres streameurs", explique Christopher Pierre qui travaille comme expert thématique dans la cellule Jeux Vidéo et eSport de la RTBF.

Maîtriser le contenu à diffuser tout en sachant interagir et modérer son audience en direct

Des médias comme RMC ou RTS ont développé des contenus sur Twitch, mais ceux-ci ciblent chaque fois une niche bien spécifique avec le sport, l’eSport, l’humour ou des talk-shows. La RTBF y est d’ailleurs présente par Tarmac depuis trois ans avec des contenus axés majoritairement sur l’eSport.

Mais lorsqu’il s’agit de décliner sur Twitch un contenu informationnel venant directement de l’audiovisuel, cela demande des adaptations et quelques clés de passage comme le constate Christopher Pierre : "Gérer un live ça demande de maîtriser le contenu à diffuser tout en sachant interagir et modérer son audience en direct. Samuel Etienne a passé un an à apprendre et se familiariser avec ce nouveau job. De plus il bénéficie de sa notoriété acquise comme présentateur de Question pour un champion".

Il souligne aussi la difficulté d’émerger sur la plateforme : "Des gens qui sont suivis par des communautés de plusieurs centaines de milliers de personnes sont déjà en place, avec déjà 2000 viewers aux premières secondes du live. Pour qu’un média comme la RTBF, par exemple, arrive à faire comme Samuel Etienne il faut des gens qui ont des communautés, que l’on vient écouter".


►►► À lire aussi : "Z Event", le rendez-vous caritatif des stars du jeu vidéo en France, récolte plus de 5,7 millions d’euros pour Amnesty International


Des mastodontes à gros budgets et ayant des streameurs connus et reconnus dans leurs écuries existent sur le marché. Un marché qui ne connaît que les frontières linguistiques, ce qui explique le poids financier à avoir pour s’imposer sur Twitch, comme le tentaculaire groupe de médias en ligne Webedia qui représente depuis plusieurs années les grands noms des médias en ligne.

La standardisation de cette forme de contenu devrait donc prendre un peu de temps suite à la formation nécessaire au stream, mais dans les prochaines années Samuel Etienne pourrait bien ne plus être l’un des seuls dans le paysage francophone à informer les viewers.

C. L.

Retrouvez l'article original sur RTBF