Pecq 7740

Des mesures draconiennes pour éviter le virus qui attaque les tomates à Pecq

Depuis quelques semaines, le coronavirus est l'objet de toutes les conversations.

Depuis quelques semaines, le coronavirus est l'objet de toutes les conversations. Un autre virus risque aussi de faire parler de lui, surtout chez les jardiniers amateurs : le tobamovirus. S'il est inoffensif pour l'homme, il fait des ravages chez les tomates puisqu'il peut infecter 100% d'une production. Installée à Pecq, la société Greet Biesbrouck est le plus gros producteur wallons de tomates. Des mesures draconiennes sont de mise depuis quelques mois.

Depuis quelques semaines, le coronavirus est l'objet de toutes les conversations.

Retrouvez l'article original sur notélé