Un canal classé au Patrimoine Wallon

Est-ce qu’on parle encore de Nechin et de sa rue des milliardaires le plus souvent venus de France? Nechin a, en tout cas, eu son heure de gloire lorsque Gérard Dépardieu a décidé de s’y installer dans le courant de l’année 2012. Gloire éphémère puisqu’aujourd’hui, il a migré vers Tournai. Nechin, le temps de quelques semaines, a été le centre de l’hexagone.

Nechin est donc un des 7 villages qui forment Estaimpuis. C’est une commune frontalière située à un jet de pierre de la métropole lilloise, une entité aujourd’hui encore à vocation essentiellement agricole.

La commune d’Estaimpuis permet de nombreuses promenades, à pied, à cheval, à vélo et même en bateau. La commune est traversée par le canal de l’Espierres. Il a été construit à partir de 1840 afin de relier la Deûle à l’Escaut et pour approvisionner en eau et en charbon la région lilloise. Pendant plus de cent ans, le canal de l’Espierres a contribué à l’essor économique de la région. Depuis le début du 21e siècle, un intérêt touristique est apparu, le canal est ainsi classé au Patrimoine wallon. Des croisières y sont organisées surtout, à la bonne saison.

Au cours de la petite dizaine de promenades proposées sur le site de la commune vous pourrez sans doute découvrir le château de la Royere. C’est le dernier château de plaine du Moyen-Age dans la région et le dernier fort décagonal de Wallonie. Il est entouré de douves aujourd’hui remplies d’eau.

Ce fort a perdu la moitié de sa hauteur mais recèle de nombreuses informations sur la construction, la défense et la vie d´un château-fort du 13e au 14e siècle. Une campagne de fouilles archéologiques menée en 2011 par le Service Public de Wallonie a permis de découvrir, outre des squelettes, escalier à vis, et autres enceinte intermédiaire, mais aussi d’attribuer la construction de l’enceinte principale à Philippe le Bel dans le cadre des guerres franco-flamandes.

Le Domaine de Bourgogne est aussi un lieu à découvrir. C’est un château entouré d’eau dans un domaine de 14 hectares. Il appartenait aux seigneurs de Bourgogne au 19è siècle, c’est aujourd’hui un lieu récréatif.

C. Vandelois