Antoing 7640

Les livres audio ont-ils vraiment la cote pendant le confinement ?

Livraisons limitées, bibliothèques fermées, si on trouve des façons de se fournir en livres, on cherche parfois des solutions un peu immédiates pour se divertir.

Livraisons limitées, bibliothèques fermées, si on trouve des façons de se fournir en livres, on cherche parfois des solutions un peu immédiates pour se divertir. Ça, Amazon l’a très bien compris et si le site de vente en ligne met de plus en plus en avant ses productions vidéo, c’est aussi sur l’audio qu’il mise à coups de promos sur Audible.

C’est sur cette plateforme qu’Amazon vend, par le biais d’un abonnement ou à l’achat unique, des livres audio en tous genres. Mais en ce moment, ce ne serait pas sur ce genre de divertissements que l’on se rabattrait. Lucie Rezsöhazy, coordinatrice webdocumentaires & podcasts natifs à la RTBF signale qu’avec le confinement nos habitudes de consommations sont totalement transformées.

On n’écoute plus forcément les mêmes contenus aux moments routiniers qu’on avait l'habitude de suivre.

Plus de trajet pour aller et revenir du travail, plus de moment précis où on préparait le repas du soir seul, on ne va plus à la salle de sport, on a moins de moments pour soi... Bref, tout notre train-train quotidien est chamboulé et les podcasts sont de moins en moins streamés et/ou téléchargés.

La revanche du linéaire ?

La radio et la télévision ont tendance à être allumées de façon constante.

D'après les audiences TV, si l’on en croit les chiffres communiqués par le CIM (qui publie régulièrement les résultats d’audiences des médias), certains JT et éditions spéciales atteignent des chiffres qui avoisinent ceux que seuls des matchs des Diables Rouges côtoient. Mais de manière générale, les programmes TV en journée sont beaucoup plus suivis que d’habitude.

Cependant, les plateformes de vidéo en ligne tirent très bien leur épingle du jeu. Rien ne semble arrêter le géant Netflix si bien que la Commission européenne a même demandé à la plateforme de réduire la qualité de ses définitions vidéos pour éviter une saturation des réseaux.

Qui écoute quoi ?

Si les écrans, toujours plus nombreux dans nos environnements, deviennent les refuges de nos moments d’ennuis, certains tentent de les fuir à tout prix.

Parmi les premiers effets, on voit que les créations autour du coronavirus sont légion en cette période de confinement à travers le monde. A la RTBF, on vous propose différentes productions comme :

  • " Salade Tout " pour les amateurs de cuisine.
  • " Doulange " pour une ambiance fin du monde.
  • " Valhalla " la saga audio spatiale épique pour les plus geeks.

Pour les audiences, pas de gros chamboulements, les podcasts féministes et lifestyle restent leaders. Mais certains parents qui ne souhaitent plus se précipiter sur le coffret de " C’est Pas Sorcier " ou d’" Il était une fois la vie " trouvent dans le podcast un nouvel eldorado pour leurs chérubins.

Car les podcasts pour enfants sont légion et les parents le disent eux – mêmes : " Ça stimule beaucoup plus leur imaginaire que la TV. " A titre d’exemple, Lucie Rezsöhazy invoque le podcast Rocky et Lili produit par la RTBF, mais il en existe plein d’autres comme " La grande histoire à écouter de Pomme d’Api " ou encore la fabrique à histoires de Lunii qui permet aux enfants de composer eux-mêmes leur histoire avec un héros, un compagnon et un objet.

Les idées ne manquent pas dans les créations sonores et en cette période de confinement, elles permettent de reposer un peu nos yeux un peu trop sollicités par des écrans en tous genres.

►►► À lire aussi : Pour faire le plein de lectures, les solutions ne manquent pas !

 

Tangui Horel

Retrouvez l'article original sur RTBF