Brunehaut 7620

La Stib donne une explication sur l'endroit et l'envers de ses abribus

Il y a eu de nombreux commentaires et articles sur la toile à propos de l'abribus à l'envers.

Ça a tellement fait le buzz hier, que la Stib a expliqué sur son site Internet pourquoi cet arrêt est dans le bon sens, et en quoi c’est avantageux pour tout le monde.

Sur la page Facebook "alerte contrôles de police", une photo de notre abribus chaussée de Ninove à Molenbeek a été postée avec comme commentaire "qui a fait ça ?"

Si la photo peut laisser croire que cet abribus aurait installé l’arrêt à l’envers, il n’en est rien.

Un abribus bien plus malin

Toute personne qui a déjà pris le bus est habituée à se protéger dans les abribus face à la route. Alors en voir un installé dans l'autre sens peut faire croire que ceux qui l'ont construit se sont trompés. 

Mais au final, cela peut s'avérer bien plus pratique. Contrairement aux façades qui doivent rester accessibles, les abribus peuvent être accolés à la route, faisant ainsi gagner de l’espace pour la circulation des piétons. Le passage des personnes à mobilité réduite et des poussettes nécessite une largeur de trottoir minimale de 1,5m.

Et puis, en cas de pluie, les voyageurs sont protégés des éclaboussures des véhicules par la vitre.

Le cas concret de la chaussée d’Ixelles

Lors de la rénovation de la Place Saint-Boniface, si l'abribus avait été mis face à la route, il n’aurait laissé que 150-180cm de passage.

Et sur cette chaussée commerçante qui connaît une grande fréquentation de piétons, cela aurait été compliqué vu le flux de gens. En installant l’abribus dos à la route, il laisse un espace de passage de plus de 3m.

Inhabituel à Bruxelles, en vogue à Londres

À Londres, la plupart des abribus sont installés dos à la route. 

Enfin, la Stib déclare que "si l’arrêt chaussée de Ninove qui a tant fait parler de lui est provisoire, nous envisagerons cette manière de faire pour chaque futur arrêt, lorsque ce cas de figure se révèlerait avantageux pour la circulation des piétons."

A l'avenir, il sera donc encore possible de voir ce nouveau genre d'abribus.