Brunehaut 7620

Brunehaut : situation floue autour l’échevine Nadya Hilali, privée de ses compétences

Que se passe-t-il en ce moment autour de l’échevine Nadya Hilali (USB) du côté de Brunehaut? Depuis le 9 novembre, elle est en effet dépossédée de toutes ses compétences au sein du collège.

Que se passe-t-il en ce moment autour de l’échevine Nadya Hilali (USB) du côté de Brunehaut? Depuis le 9 novembre, elle est en effet dépossédée de toutes ses compétences au sein du collège. Mais les raisons restent assez floues. L’histoire prend sa source lors du conseil communal du 28 octobre avec une intervention du groupe d’opposition IC qui mettait alors en avant des tensions au sein du collège. En effet, des infractions administratives relevant du pénal auraient été découvertes par l’échevine Nadya Hilali. Un dossier qui se trouve entre les mains de divers avocats, de Mme Hilali et du collège de Brunehaut. Un nouveau rebondissement intervient lorsque le groupe IC prend connaissance du fait que l’échevine ait été privée de ses compétences depuis le 9 novembre. Une décision qui pose de nombreuses interrogations puisqu’aucune communication ne semble avoir été faite par la commune afin de donner plus de précisions. Une histoire qui fait réagir le groupe IC via un communiqué intitulé «C’est le chaos au collège communal de Brunehaut…». «Ce petit jeu ne peut plus durer. Lors du conseil communal prochain, IC redemandera des comptes au collège au nom des citoyens de la commune et ne se contentera pas d’une vague temporisation le temps que les avocats échangent leurs arguments. Les citoyens sont en droit de recevoir des explications en toute transparence. Il faut impérativement que toute la lumière soit faite sur les problèmes de fonctionnement du collège et que le blocage de cette institution, qui ne peut qu’être préjudiciable au fonctionnement de la Commune, cesse. Déjà en 2018 nous relevions la mauvaise répartition des compétences puisque le bourgmestre et le premier échevin assument un ensemble de fonctions considérablement plus important que les trois autres échevins et échevines. On est tombé encore plus bas maintenant» indique Muriel Delcroix**La commune a réagi ce mercredi soir **Ce mercredi soir, la commune de Brunehaut a donné des explications dans communiqué publié sur sa page Facebook. «La commune a reçu fin août une lettre du conseil de Mme Hilali Nadya adressée au Bourgmestre stipulant que certaines irrégularités seraient prétendument à constater au sein de la commune et sous-entendant des pratiques administratives illégales. Aucune précision ni pièce ne sont apportées. L’élément déclencheur est un problème grave au niveau d’un ancien membre du personnel impliquant Mme Hilali Nadya. A plusieurs reprises, le Collège et ses avocats, ainsi que le Conseil Communal ont exigé de connaître les faits et d’entamer les procédures qui incombent à Mme Hilali Nadya. Contrairement à ce qu’elle prétend, sa volonté de dialogue n’est pas de mise puisqu’ elle ne partage pas ses griefs! » explique le communiqué. « Devant l’absence de réponses et de pièces concrètes, le Collège se doit de préserver son administration des propos sous-entendus et d’assurer le bon fonctionnement de la Commune, dans l’intérêt général, surtout en cette période de pandémie très pénible à gérer. Aussi, afin de faire la clarté dans cette affaire, et de retrouver de la sérénité dans l’administration communale, le Collège a décidé d’enlever les attributions scabinales de Mme Hilali Nadya, de les répartir provisoirement auprès des autres membres du collège communal. Il est évident que le Collège mettra tout en œuvre pour assurer la parfaite transparence et poursuivre un service public de qualité. Loin des querelles politiques, c’est l’éthique et la déontologie qui s’en trouvent bafouées» conclut le communiqué.Nous reviendrons sur cette affaire ce mercredi dans notre journal de 18h.Loïc Collet

Retrouvez l'article original sur notélé