Tournai 7500

Wallonie Picarde : des bénévoles dans les starting-blocks pour aider à la vaccination

Comme d’autres centres de vaccination du pays, la Task Force Covid Wallonie Picarde cherche des bras.

Plus de 500 personnes se sont déjà inscrites sur la plate-forme, prêtes à donner de leur temps et de leur énergie.

Directrice de l’Ecole des Frères à Tournai, Julie Bataille vient de se porter volontaire pour aider la Task Force. Quelques heures en soirée, ou le samedi, du travail administratif : "ce sera ma petite pierre à l’édifice", nous dit-elle. "Je trouve que cette campagne de vaccination est importante. Et je constate que beaucoup d’élèves souffrent de la situation actuelle. Il est temps de retrouver une vie normale. Cela passera par le vaccin".
Un vaccin que Laurence Lupant a déjà reçu. Cette mouscronnoise est infirmière à domicile. "Je me suis engagée à être bénévole à partir de février, pour vacciner au plus vite les gens. Au niveau des soins à domicile, on a peut-être été moins impacté qu’à l’hôpital. Je n’en ressens pas de frustration, mais disons que c’est ma façon à moi de contribuer à l’effort. J’ai proposé mon aide tous les vendredis, car c’est mon jour de récupération. Et jusqu’à fin 2021".

"Prendre le relais, à notre niveau"

Depuis le début de la pandémie Anne-Sophie Moulin voit son mari envoyé "en première ligne". "Il est responsable à la zone de secours. Il est beaucoup allé dans les maisons de repos, notamment. On a eu beaucoup de retours de tout ce qui s’y passait, l’importance de se faire vacciner. C’est ce qui m’a poussé à m’inscrire. Je pense qu’on a demandé beaucoup d’aide aux soignants jusqu’à maintenant. Si nous pouvons prendre le relais, un petit peu, à notre niveau, c’est une bonne idée". Anne-Sophie a détaillé ses disponibilités, déjà pour cette semaine de congé. "Je suis enseignante, donc cette semaine j’ai du temps. Je peux faire des tâches administratives, de l’encodage ou aider à accueillir les gens, leur indiquer où s’asseoir, comment bien tout nettoyer… Ce genre de tâches devrait être à ma portée".

509 personnes se sont déjà inscrites pour prêter main-forte à la task force Wallonie picarde. Les bénévoles viennent majoritairement de Tournai, mais aussi de Mouscron, Ath ou la région de Comines- Warneton. La moitié des bénévoles exerce une profession médicale, l’autre moitié se propose pour des tâches administratives.

Cela vous intéresse ? Un formulaire peut être complété en ligne.

Charlotte Legrand

Retrouvez l'article original sur RTBF